Le groupe metal suédois Amon Amarth vient de finir l’enregistrement de son nouvel album au Sphere Studios de North Hollywood en Californie, en collaboration avec le producteur Jay Ruston (Anthrax, Steel Panther, Uriah Heep, Stone Sour). Ce nouvel album – toujours sans titre – sera disponible le printemps prochain via Metal Blade Records.

Le chanteur Johan Hegg, en entrevue avec le magazine Revolver, s’est entretenu sur son inspiration quant aux paroles des chansons : « Sur notre dernier album, j’avais écrit un scénario de film en entier et je l’avais transformé en album. Cette fois-ci, je n’avais aucune idée de ce genre, mais nous ne voulions pas faire un autre album concept étant donné qu’il aurait été plutôt ardu de répéter un tel succès comme Jomsviking sans une histoire très solide, ce que je n’avais pas de toute façon. Sur celui-ci, j’ai été plutôt paresseux. J’ai attendu que la musique soit complétée pour ensuite voir où elle me mènerait. »

Encore selon Hegg, la seule idée de chanson qu’il avait en banque avant qu’il entende la musique était une pièce intitulée ‘Berserker At Stamford Bridge‘ : « Un copain m’avait parlé d’une histoire particulière et m’avait proposé de m’en inspirer pour écrire une chanson, ce que j’ai fait étant donné que cette histoire était vraiment exceptionnelle. En résumé, l’histoire se déroule vers la fin de l’ère viking. Les Vikings sont en Angleterre et ils sont victorieux en partie à grâce à leurs capacités à se déplacer rapidement surtout durant la nuit. Cependant à la bataille de Stamford Bridge, les Anglais ont utilisé les tactiques des Vikings. Surpris et postés trop loin de leurs navires de ravitaillement, les Vikings ont dû battre en retraite. On comptait environ 3000 Vikings et 15000 Anglais. Afin de se protéger, les Vikings ont laissé derrière eux un seul homme, armé d’une hache, afin de ralentir l’avancée des Anglais. »

Source : blabbermouth.net