C’était son premier concert en tête d’affiche et il affichait complet. Jeudi aux Faux Nez, Submaryne se produisait devant une centaine de personnes venues l’applaudir elle, son groupe, et personne d’autre.


Si elle nous avait impressionnés aux Docks en première partie de Bastian Baker, elle a mis tout le monde d’accord dans le petit café-théâtre. D’ailleurs, son groupe s’est officiellement agrandi depuis avec l’arrivée de Matthieu au piano. Et même avec un nouveau venu, la connexion entre Marine, Théo, Marco, John et Matthieu est palpable. Un instant, les quatre jeunes hommes semblent porter la chanteuse, être là pour la rassurer ; l’instant suivant, c’est elle qui semble leur donner de l’énergie. Il n’y a pas de prise de tête, ils sont là pour s’amuser. Le set allie reprises et compositions originales, un moyen de montrer leur capacité à s’approprier des morceaux, mais aussi un certain talent d’écriture. Et lorsque le public reprend en chœur le refrain d’une de ses chansons, les yeux de la Lausannoise se mettent à briller, certainement à cause d’une poussière dans l’œil… ou de l’émotion. Et c’est ce mélange d’émotion et de bonheur qui émane de la scène qui donne une atmosphère si particulière à cette soirée. On ne peut que souhaiter à Submaryne de réitérer l’expérience sur des scènes toujours plus grandes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.