Palp Festival
Valais
19 juillet au 19 août 2017

Certainement l’aventure musicale la plus excitante de ces dernières années dans nos contrées, le Palp Festival reprendra ses quartiers à la belle saison en Valais. Manifestation hors style et hors norme propulsée par de véritables passionnés laissant libre cours à leur imagination, le Palp c’est bien plus que du rock, mais c’est aussi du rock. Proposant une multitude de soirées thématiques tout au long de son édition et allant foutre le rock hors des salles sombres baignées à l’odeur de dessous d’aisselles depuis qu’elles ne sentent plus la clope, cette structure, ayant pour épicentre Martigny, prend ses aises dans toute une partie du canton au drapeau étoilé. On se trémoussera le popotin, on headbanguera, on se démènera tels des ninjas dans le pit ou alors on dégustera une raclette voire d’autres produits du terroir valaisans (pour ceux qui l’ignoreraient, on trouve pas mal de vignobles dans ces terres escarpées…je dis ça, je dis rien) en matant les zicos s’agiter. On se souvient encore de la prestation que Greenleaf livra l’an dernier au beau milieu de la journée, sur les hauteurs et sous le cagnard, alors que les spectateurs se délectaient des mets (solides et liquides) de la région. Pour les quidams plus rigoristes : il y aura aussi de vrais concerts avec de vrais musiciens sur des vraies scènes. Comme les organisateurs ne font pas dans le spécisme entre les juilletistes et les aoûtiens, j’enjoins chacun d’entre vous à scruter attentivement les annonces que le festoche va faire ces prochains temps car je fiche mon billet que tout le monde y trouvera son compte vu la richesse proposée (y compris les docteurs en musique qui se targuent d’avoir déjà vu et tout entendu). Pour vous foutre le vin à la bouche, les organisateurs, qui suivent toujours leur quête de sortie du cadre, proposent une première soirée deux mois avant le début de la fête : Thomas Fersen se la jouera solo fin mai à la Ferme-Asile de Sion pour pas un rond. Ce premier jalon du millésime est organisé en collaboration avec l’Interprofession de la vigne et du vin (pour les ignares qui ne savaient pas qu’en Valais on faisait du pif : vous voilà culturés un peu plus) à l’heure de l’apéro (forcément) ; c’est ça l’esprit Palp ! La suite de la fiesta comprendra une disco silencieuse avec des baudruches dans l’Amphithéâtre de Martigny avec des régionaux pour passer les disques et envoûter les corps. Ça continuera avec le folk étasunien et vénézuélien de Devendra Banhart au Théâtre du Crochetan pour une soirée empreinte de mysticisme. On tapera aussi dans le nettement plus bruyant et conventionnel avec des locaux qui ouvriront au Pont Rouge de Monthey pour les stars désormais plus metal que hardcore de Hatebreed. Les quidams du Connecticut, qui ont dû oublier un truc par ici vu leur présence sur nos scènes nationales, aligneront des bûches pour préparer l’hiver dans le mazot. Ouvrez vos esprits et allez vous palper cet été du côté du Valais !

www.palpfestival.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.