Tellement innovant dans le paysage festivalier, on aurait tendance à suivre le Palp dans tous leurs délires. Du brunch sur un télésiège au concert de Jacco Gardner et Emilie Zoé sur l’esplanade du Musée d’Art de Sion, au pied de Valère et Tourbillon. Buffet en sus, on y court ! Le cadre est chouette c’est vrai, mais ça ne fait pas tout. Une centaine de chanceux on pu assister à cet événement singulier qui début avec la performance authentique et investie d’Emilie Zoé qui, armée de sa guitare et d’un batteur, écoule des morceaux plutôt sombres, sur le fil du rasoir, en nous racontant quelques anecdotes personnelles. Posée au milieu des gens, la scène est propice au partage et à la communication. Malheureusement, ce ne sera pas le cas pour Jacco Gardner qui vient défendre son dernier album, concept instrumental plus opaque. On reconnaît certes la pattes mélodique du jeune Hollandais fan des 70’s, mais il oublie un peu les gens autour de lui et s’auto-suffit, ne soulevant guère sa chevelure de sa guitare ou de son synthé. Et 45 minutes, c’est un peu juste ! Déception pour ce talentueux artistes dont les musiciens sont partis former l’excellent Altin Gün. Heureusement, les produits du terroir ont conquis nos estomacs.

www.palpfestival.ch