img_4212
Cette fois, c’était au tour de quelqu’un dont on a déjà parlé quelques fois dans le Daily Rock de gagner un billet de concert via nos concours! C’est Edmond du groupe Attack Vertical qui a gagné son entrée pour le concert de Strung Out et A Wilhelm Scream au Dynamo de Zurich. Il nous raconte sa soirée!


Une belle soirée punk-hardcore se présentait à nous ce mardi soir au Dynamo.

Première chose à observer: le nombre de personnes à l’extérieur du Dynamo. Beaucoup de monde profitent de la nuit chaude pour boire un verre à l’extérieur. Il faut préciser que Soulfly joue juste au dessus, au Dynamo. Peu importe, nous allons dans la plus petite salle de la Werk21 pour voir A Wilhelm Scream en pleine action. Le groupe de hardcore mélodique américain, originaire de New Bedford, Massachusetts, joue un set rapide, technique et nerveux. Il fait chaud pour une première partie et le public le leur rende bien. Un mélange de leur discographie est joué, mais on remarquera que les 2 derniers albums ( Partycrasher (2013) et Career Suicide (2007)) sont le plus représentés. Le groupe a même droit à remonter sur scène pour nous faire un titre rappel. Chose assez rare quand un groupe n’est pas en tête d’affiche.

A Wilhelm Screan note: 8/10

La dernière fois que Strung Out est venu en suisse, il me semble que c’était à l’Usine de Genève en juillet 2015. Donc, on pouvait s’attendre à un set plus ou moins similaire à celui de 2015.
Première chose à noter est l’ambiance dans la salle qui est festive. Le public slam, danse, pogotte, chante avec de grands sourires. Et on peut dire que Strung Out ressent cette énergie et donne tout! On est parti pour environ 1h00 de punk-hardcore de grande qualité. Pour moi, c’est un best-of qui s’offre à nous. Tous les CDs sont quasiment joués et le mélange des anciens titres et ressent est ajusté à la perfection. Les titres plus « metal » comme « Rebellion of the Snakes » sont puissants. Leur dernier album « Transmission.Alpha.Delta » est bien représenté. Mais les titres de l’album « Twisted By Design » restent les moments clés de la soirée. Le groupe épuisé revient tout de même jouer 3 derniers titres (dont la sublime reprise « Soulmate » de No Use For A Name) pour clore cette soirée avec un gros brio. J’ai vu une dizaine de fois Strung Out, mais ce concert est l’un des meilleures que j’ai pu voir de la formation. Merci Strung Out, une bien belle leçon de punk-hardcore dans nos gueules!

Strung Out note: 10/10

Merci encore à Daily Rock pour le billet gagné. J’aurais loupé un sacré concert!

Ed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.