L’album de l’année semble bien avoir émané de l’Américaine Chelsea Wolfe, avec ce ‘Hiss Spun’ torturé et sombre. Un régal pour les oreilles qui range ‘The Abyss’, son précédent album, au rang des cours d’école. Un album adulte et profond qui tombe pile-poil à l’âge de la maturité pour cette artiste hors-norme.

C’est ton sixième album. Comment ressens-tu ton évolution musicale autant au niveau personnel que professionnel?
Oh wow, c’est une grande question ! Ce serait plus facile de parler d’éléments-clés qui ont marqué ma vie, mais en ce moment, tout ce dont à quoi je pense, c’est cet album. La route a été longue pour la sortie, et la route sera encore plus longue si tout se passe bien. Je vieillis, donc je suis plus à l’aise avec moi-même, et je pense que cela se ressent sur cet album.

Chaque album a un sentiment bien distinct. Avec ‘Hiss Spun’, on ressent beaucoup d’agressivité et de noirceur, mais également plus de douceur.
J’ai emménagé en Californie l’année passée, à seulement quelques heures de ma ville natale, dans les bois. J’ai pu passer plus de temps avec ma famille et avec de vieux amis, ce qui a ravivé beaucoup de souvenirs et de choses qui me hantaient, donc tout cela s’est retrouvé sur cet album.

Tu t’es retrouvée entourée de grands noms (Kurt Ballou pour l’enregistrement, Troy Van Leeuwen et Aaron Turner pour les compos). Comment cela s’est passé?
Le projet a commencé car je voulais faire un side-project avec mon ami batteur Jess Gowrie. Nous avons demandé à Troy d’y participer – et l’on s’est dit qu’il devrait également jouer ces morceaux en live. C’est ainsi qu’a commencé ce nouvel album.

Ta voix a toujours de quoi impressionner. J’ai l’impression de rencontrer une nouvelle Chelsea Wolfe sur ‘Hiss Spun’.
Il y a ce timbre que j’ai utilisé sur mon EP ‘Rudimentary Peni’. Je l’ai réécouté récemment et me suis dit qu’il fallait que je réutilise cette voix pleine et claire. Mais parfois je me réduis à un cri animal, un chuchotement, je suis mes chansons de manière instinctive.

Tes fans rêvent de te voir avec King Dude ou Russian Circles. Quel serait ton artiste de rêve pour une collaboration ?
J’aurais adoré collaborer avec Townes Van Zandt. C’est pour moi un compositeur exceptionnel et une voix inégalée.

Tu ne t’arrêtes jamais de tourner ou d’enregistrer. Tu n’es pas sur le point de te fatiguer ?
Ouais, je devrais sûrement faire une pause à un certain moment. Pour l’instant, je me prépare à une tournée de deux mois en Amérique du Nord, donc ce n’est pas dans mes plans.

Si tu pouvais retourner dans le passé et te donner un conseil, lequel serait-il ?
Profite de ta jeunesse ! J’ai l’impression de ne jamais avoir eu d’enfance, je voulais toujours être plus âgée au lieu de profiter du moment présent. Je me suis améliorée de ce côté-là, mais je me suis toujours sentie vieille, même quand j’avais 16 ans. [CP]

www.chelseawolfe.net

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.