Après une mise en bouche par les locaux de Polar Circles, la scène est rapidement cédée aux 4 américaines venues présenter leur troisième album ‘Heads Up’. Le décor est pratiquement inexistant, à peine quelques plantes vertes. En retrait, deux plateformes sont attribuée à Stella Mozgawa (batterie) et Jenny Lee Lindberg (basse) et sur le devant, Theresa Wayman (guitare/voix) et Emily Kokal (guitare/voix). Pour le reste, pas de barrière et un parterre bien rempli (balcon fermé) de gens ravis d’être là.

Avec trois albums au compteur, un concert de Warpaint c’est désormais une suite ininterrompue de tubes indies. Le dernier disque est encore tout frais et Theresa annoncera qu »Above Control’ est jouée pour la deuxième fois seulement.

Les musiciennes sont très spontanées, plaisantent entre elles, se font apporter des verres sur scène, sourient. On a presque l’impression de participer à un grand apéro-concert. Bien dans leurs grosses docs, les deux chanteuses alternent les voix sur chaque chanson, échangent basse et guitare avec Jenny, tout en assurant une très belle prestation. Certains morceaux un peu faibles sur disques deviennent majestueux sur scène. Le set termine par un tiercé gagnant (et peu importe l’ordre) avec ‘Elephants’, ‘Love Is To Die’ et ‘New Song’.

Plutôt que de retourner backstage pendant le rappel, les filles demandent au public de voter pour savoir si elles restent sur scène ou non. Suite à un vote à mains levées pas très évident, elles choisissent de rester et offrent notamment un nouveau morceau à un public qui n’en demandait pas tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.