En 2008, la vague emo faisait des centaines de victimes dans la scène rock. Mélangeant hardcore, punk et mélodies sur le fil du rasoir, de nombreux cataclysmes se sont répandus autant eu Europe qu’aux USA. Si le hardcore a repris ses lettres de noblesse et que de nombreux anciens groupes se renomment désormais ‘post-hardcore’, nul doute que de nombreux typhons sont encore d’actualité. Le combo californien en fait partie, et a décidé de noyer l’Europe sous des flots de guitares saturées et autres djent savamment travaillés.

www.dynamo.ch