SETYØURSAILS – Nightfall

SETYØURSAILS, je dis oui ! Que d’efficacité, d’authenticité, d’énergie ! Leur premier opus ‘Enough’ mettait en avant les valeurs humaines fortes et l’engagement social du quatuor. Mais ‘Nightfall’ traite beaucoup plus de sujets personnels, du mal-être ou de la condition humaine difficile que beaucoup peuvent ressentir, et des questions qui vont avec… un exutoire en somme, sans plonger dans la psychologie. On sent que les paroles et les riffs sont écrits principalement avec les tripes, et chantées ou criées exactement de la même façon par la chanteuse Jules : directe, droit au but – même si on reconnaît bien sûr un bon travail de composition et de réalisation. Non seulement le groupe joue avec des grands comme Caliban ou Annisokay (entre autres featurings sur cet album), mais il joue au même niveau. Rien que les singles Mirror et Ghost m’ont conquis, par ce style hardcore mais mélodieux, avec juste ce qu’il faut de post-production, de synthé et d’effets pour rendre le tout propre et moderne. Pour du métal post-hardcore, c’est rafraîchissant. Ensuite, j’ai écouté le reste de l’opus (en boucle) et je ne suis tombé que sur des morceaux dignes d’entrer dans mon top 10 actuel. Avec plus ou moins de hargne et de breakdowns énervés, plus ou moins d’émotion (Anchor ou Deadline par exemple), voire d’exaltation épique (Forgive Me), on ne s’ennuie pas. Même leur reprise de Shallow est à saluer (oui oui, celle du film ‘A Star is Born’, avec Lady Gaga et Bradley Cooper) contient les éléments de SETYØURSAILS qui touchent, tout en gardant la finesse et la saveur du morceau original. À suivre de près, vivement la suite !

Note : 5/5

Related Posts