_IGP8000 (FILEminimizer)
Un orchestre classique, un groupe de (hard) rock et des invités prestigieux : le concept du Rock Meets Classic est certainement unique. Et entre le nombre de personnes sur scène et l’évidente difficulté de coordonner les agendas de tous les invités pour organiser une tournée, il y a fort à parier qu’il le reste.
Il est d’ailleurs amusant, ce spectacle où les invités défilent en venant présenter leurs plus grand « tubes ». C’est une sorte de best-of géant et symphonique. Le revers de la médaille, c’est qu’on n’a pas le temps « d’entrer » dans l’univers d’un artiste qu’on passe à un autre. Mais c’est aussi à cela que sert l’orchestre : au-delà de nous permettre de découvrir de grands classiques (sans jeu de mot) du rock sous une autre facette, il sert surtout de fil rouge garantissant la cohérence du spectacle.
Et en ce 12 avril 2016, nous étions donc à Berne pour voir à quoi ça ressemblait. On ne va pas vous faire toute la set-list ni détailler toutes les prestations. Mais en gros, sachez que les hits que vous pouvez attendre de chaque artiste (dans l’ordre Steve Walsh de Kansas, Doro de Warlock, Andy Scott et Pete Lincoln de The Sweet, Scott Gorham et Ricky Warwick de Thin Lizzy, Dan McCafferty de Nazareth, Midge Ure de Ultravox et Joey Tempest de Europe) étaient tous là et que c’était vraiment sympa. Mentions spéciales toutefois à deux invités en particulier. Tout d’abord, bien sûr, à Dan McCafferty. L’ancien chanteur de Nazareth, que l’on sait atteint dans sa santé, faisait ici ses adieux à la scène et son « J’espère vous revoir un jour » lancé en quittant les planches en a ému plus d’un dans la salle… Quant à la deuxième mention, elle est pour Joey Tempest, qui a amplement démontré qu’il était à juste titre la tête d’affiche de ce Rock Meets Classic : charisme, chant, prestation scénique, interaction avec le public, le chanteur d’Europe était définitivement au-dessus du lot dans tous les domaines (et le lot était pourtant prestigieux).
Bref, c’était bien.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.