MARDUK + VALKYRJA + DOODSWEN – Orbe, Casino – 5 novembre 2021

Trente ans déjà que les suédois de Marduk se sont fait un nom dans la scène black metal internationale, tant avec leur musique extrême que leurs t-shirts provoquants. Un black teinté de death porté depuis trois décennies par une quinzaine de disques tous aussi agressifs les uns que les autres.

Pour fêter cet anniversaire, Marduk tourne en Europe cet automne, comme si de rien n’était. Ce sont ainsi pratiquement une trentaine de dates sur le vieux continent en autant de jours, dont un arrêt le vendredi 5 novembre 2021 à Orbe. Ce n’est pas le covid qui va faire obstacle à la Panzer Division suédoise.

Après 18 mois bien ternes et pauvres en concert, il faut presque se pincer une deuxième fois pour réaliser qu’une tournée européenne avec des groupes étrangers est bel et bien en train de s’effectuer, alors que voyager reste un cauchemar administratif, en particulier quand on franchit autant de frontières. Pour ma part, ce sont les premiers groupes de metal étrangers que je vois depuis début 2019.

Initialement prévu au Puisoir, le concert a été déplacé au Casino de la cité urbigène. A l’arrivée sur place, la sécurité nous informe tout de suite qu’en raison de problèmes techniques, il y a du retard sur le planning de la soirée. A priori des soucis d’électricité qui ont donné quelques sueurs froides à l’organisation et au public (vous imaginez Marduk en set acoustique !). Du coup, pas de chance pour [EYOTH], le groupe local qui aurait dû avoir l’honneur d’ouvrir la soirée. Il se retrouve sacrifié sur l’autel du respect du timing de la soirée pour qu’elle se termine à 23.30 heures au plus tard.

C’est donc Doodswens qui débute, comme prévu, son concert à 20.00 heures. Sur le devant de la scène, quelques ossements et un bougeoir allumé juste avant que les musiciens apparaissent. Deux guitaristes et vraisemblablement un batteur, que l’on entendait bien à défaut de le voir. Les hollandais jouent un set au tempo assez lent par rapport au reste de la soirée. Cela flirte un peu avec le doom au niveau des arrangements, mais la voix ne laisse aucun doute, c’est du black. Après une vingtaine de minutes un peu ennuyeuse, il y a un morceau qui envoie bien, mais ce ne sera que provisoire, le set retrouvant son tempo plus lent jusqu’à son terme. La bonne nouvelle, c’est que le son est plutôt pas mal du tout (devant en tous les cas) et surtout que cela tient, pas de coupure d’électricité.

Valkyrja, ce sont cinq suédois qui tournent depuis une décennie, mais c’est la première fois que je les vois en concert. Musicalement, c’est pas mal du tout avec des chansons axées sur de nombreux riffs assez thrash dans l’esprit. Le chanteur guitariste gère pas mal car c’est toujours costaud d’assurer les deux parties en même temps. Le second guitariste, absolument intenable, s’en donne à cœur joie sur tous les morceaux. Dommage que l’absence de lumière de face empêche de faire des photos convenables car il y avait de quoi faire de belles images. Sans être révolutionnaire, le concert est plaisant et semble apprécié du public, de plus en plus nombreux dans la salle du Casino.

Il est 22.10 heures, la salle est maintenant bien pleine quand la bande d’intro démarre. Marduk au complet investit la scène et là tu vois que rien que les gars sont déjà imposants même avant de commencer à jouer. Ils se mouillent bien la tête avec de l’eau avant de débuter leur set. Là aussi on devine plus que ce que l’on voit, mais quelle puissance quand cela démarre. Vraiment un groupe plus impressionnant à mes yeux sur scène que sur disque. Tournée anniversaire oblige, ce sont des titres de tout leur répertoire, dont un bon nombre de vieilles chansons, ce qui semble ravir tout le monde. Pas beaucoup d’interaction avec le public, mais quand même un assez improbable check de Mortuus avec un jeune fan sur les épaules de son père entre deux chansons. Respect aux parents qui éduquent leurs enfants de cette manière.

Les deux morceaux les plus attendus (par moi en tous les cas) sont gardés pour la fin. D’abord un Christraping Black Metal scandé par toute la salle, puis un rappel avec l’excellent Panzer Division Marduk qui met tout le monde d’accord (et te donne envie d’ajouter “un tank” sur la liste des trucs à acheter).

Malheureusement, la soirée touche à sa fin, l’occasion pour Axel de Katharsys de prendre le micro pour demander au public d’applaudir les gens sans qui ce concert n’aurait pas pu avoir lieu. Bravo et merci à eux d’avoir réussi à faire jouer un groupe du calibre de Marduk dans cette région et d’avoir fait ce qu’il fallait pour que la soirée se déroule aussi bien.

Related Posts