Halestorm_04_1

La sortie de leur nouvel album ‘Into the Wild Life’ a du être reporté, mais Halestorm sont quand même arrivés en Europe pour nous présenter leurs nouveaux morceaux en avant-première. Et le public Suisse à répondu présent! Malgré qu’il s’agisse d’un lundi soir, le Kofmehl est plein à craquer. À peine arrivés sur les lieux du crimes, la première partie Wilson à déjà joué et Nothing More sont en train de terminer leur set. Pas trop grave pour nos petites oreilles car nous sommes là principalement pour la fraterie Hale. Le groupe monte sur scène presque discrètement, avec des lumières sombres et Lzzy nous chante accapella une partie de ‘She Won’t Mind’. Pour ce soir elle à laissé le rôle de ‘sexy rock-chick’ dans les loges et se présente en jeans, veste en cuir et cheveux en chignon, un peu pour le déplaisir des mecs dans la salle qui espéraient anonymement son éternel pantalon de latex et la tenue de circonstance. Mais peu importe, on est là pour le rock, et ça, la sympathique ricaine est tout à fait capable de nous le fournir! ‘I like it heavy’, de le nouvel album, ouvre les danses suivie par morceaux de leur premier CD, ‘I Get Off’ et ‘It’s not you’, seuls titres issus de leur album éponyme. Leur meilleur album, aussi de plus gros succès, ‘The Strange Case of…’ fait sans dire la partie principale de la set-list de ce soir avec huit morceaux. Malgré le fait qu’il ne soit pas encore dans le bacs, ‘Into the Wild Life’ et quand même bien représenté avec les singles ‘Amen’, ‘Mayhem’ et ‘Apocalyptic’. Le groupe est sans doute un accord d’ensemble énorme, grâce aussi au longues tournée dans lesquelles ils s’aventurent chaque année. Je ne peux pas remarquer que le constantes jeux du batteur Arejay provoque parfois une certaine manque de rigueur. Ils devrait se concentrer plus à jouer qu’à faire le clown. Il est un des membre fondateur du groupe avec sa grande soeur à la guitare et nous livre aussi un solo de batterie, sympa d’un côté, mais pas vraiment nécessaire. Mais les gros hits comme ‘Freak Like Me’, ‘Rock Show’, ‘Love Bites’ ou ‘I Miss the Misery’ sont un exemple de power rock bien joué. Lzzy est sympa et charismatique et à le public dans ses mains sans problème et le présent répondent d’une manière très chaleureuse. Le concert termine avec ‘Mz. Hyde et ‘Here’s to Us’ issus de ‘The Strange Case of…’ . J’espère que leur prochaine tournée comportera quelques morceaux de leur nouvel album en plus! Tout de même une très bonne façon de commencer la semaine ! [Andy Gaggioli]

kofmehl.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.