Frank Carter, Live @ Sang Bleu, London (Photo by Will Ireland / Metal Hammer Magazine/TeamRock)

Frank Carter, Live @ Sang Bleu, London
(Photo by Will Ireland / Metal Hammer Magazine/TeamRock)

Pour vous remettre, Frank Carter était le trublion aux cordes vocales bien pendues d’un certain Gallows jusqu’en 2011, avant qu’il ne décide de tirer sa révérence et forme Pure Love, tandis que certains fans annoncent que Gallows est mort et que Pure Love n’est pas vraiment ce qu’ils attendaient, un son trop pop et lisse en ayant perdu plus d’un dans la manoeuvre. Le salut musical arrive en 2015, le chanteur s’alliant à The Rattlesnakes, dont personne n’a jamais vraiment entendu parler et sert plus de décoration qu’autre chose, pour nous pondre ‘Blossom’ en août de la même année. Similaire à du son typiquement Gallows, cet opus fait des vagues sur la scène hardcore anglaise et le quatuor enchaîne les tournées sans jamais s’arrêter. Pour les aficionados, le chanteur et sa bande est un groupe immanquable sur scène, dont on appréhende un peu chaque performance, le premier concert du groupe ayant résulté par une fracture du crâne après que monsieur Carter se soit fracassé le micro sur sa tête… ou vice-versa. Une correction en bonne et due forme dans deux salles qui vont sentir bon la transpiration de mâle alpha. 

www.dynamoclub.ch
www.kalvingrad.com