Les groupes dont les front(wo)men sont des meufs qui font du rock énervé type nineties ont le vent en poupe, et au Daily Rock, on aime ça ! Voici donc Tired Lion, des Australiens qui décident enfin de sortir leur premier album, deux ans après leur nomination chez Triple J comme meilleur artiste émergent. On les aura vus cet été sur la scène de Glastonbury, puis Reading & Leeds, avant de repartir chez eux comme si de rien n’était.
Et nous voici donc avec ‘Dumb Days’ dans les oreilles, un album sans concession, sans doute estampillé d’un ‘Parental Advisory – Explicit Lyrics’. Sophie Hopes ne mange pas ses mots, et parle de rupture, de renouveau de soi, à grand coup de ‘fucking’ et de voix éraillée. On notera ‘Cilantro’, qui vient briser le nonchalant ‘HawaiiFiveO’ , ou encore l’excellent ‘Japan’, qui nous met directement dans le bain. Pour les amateurs de points de repère et de name dropping, c’est plus déjanté que Wolf Alice, moins riot grrl que The Coathangers, plus carré que Speedy Ortiz, bref, un album jouissif pour un groupe qui ferait mieux de se ramener du côté du vieux continent prochainement !

www.tiredlion.com/au

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.