The Beauty Of Gemina débutait ce jeudi 16 mars 2017 son tour de Suisse par la petite salle du Bleu Lézard pour ce qui était également sa toute première date lausannoise en plus de 10 ans d’existence. Bien remplie, mais loin d’être sold-out, la soirée a démarré avec un set de Rome, en formation acoustique réduite (2 musiciens). Il faut dire que vu la taille de la scène, il aurait été inutile de venir plus nombreux. Une bonne demi-heure de neo-folk assez éloigné de l’univers de The Beauty Of Gemina, mais qui a été très appréciée par le public. Manifestement certains étaient venus tout spécialement pour eux.

Les instruments de The Beauty Of Gemina sont déjà sur la scène donc le changement est assez court. Le concert démarre avec une bande intro qui ne ….démarre pas, enfin pas du premier coup. Les 4 musiciens lancent ensuite ‘End’ et ‘Bittersweet Goodbye’, du dernier album et les morceaux vont s’enchaîner dans le même ordre que leur disque live (dont la date de sortie était fixée au lendemain). Le chanteur, guitariste et businessman Michael Seele ne manquera à cet égard pas de souligner qu’il s’agit d’un cadeau de Pâques idéal en désignant avec un grand sourire le stand du merchandising au fond de la salle.

Le groupe pioche allégrement dans tous ses albums et cela donne un bon mélange de styles. Quelques morceaux plus calmes font quand même retomber de temps en temps un peu la sauce (‘Dark Rain’ par exemple qu’il faudrait remplacer par ‘Mariannah’), mais sinon l’intensité est maintenue du début à la fin. Par ailleurs, le son est étonnamment bon vu la configuration des lieux.

En bon frontman, Michael Seele annonce fréquemment les morceaux et communique en anglais avec son public romand, en précisant bien que ce n’est pas de sa faute, mais il n’a pas été scolarisé en Suisse. Bien que le groupe soit habitué à jouer sur des scènes bien plus grandes et prestigieuses, il ne laisse paraître aucune frustration et nous gratifiera d’un set complet, y compris un rappel de 5 morceaux avec notamment ‘Lonesome Death of a Goth DJ’ sur lequel le batteur Mac Vinzens (le seul suisse du groupe) démontre tout son talent. Plutôt que de faire semblant de se cacher dans les escaliers, le groupe préfère rester sur scène pour le rappel et de temps à autres Michael Seele descendra la petite marche de la scène pour chanter à proximité du public. La soirée s’achève sur ‘Down On The Lane’ sous les applaudissements. Au final, un très bon concert d’un groupe qui mériterait plus de succès dans l’ouest du pays et que l’on espère voir plus régulièrement par chez nous.

PS: mention spéciale à DJ Antz pour avoir animé avant, entre et après les concerts, avec une toute bonne sélection de morceaux sombres comme on les aime.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.