La salle de concert du Rez de l’Usine a accueilli son nouveau programmateur, Willy Ténia, le 1er mai 2018. De son vrai nom William Crayston, le jeune homme de 31 ans a toujours baigné dans la scène alternative romande de par son métier d’illustrateur et son investissement dans les labels Kakakids Records et Mille Balles. L’association du Rez de l’Usine a été séduite par sa proposition musicale, qui s’annonce riche en collaborations et d’une diversité marquée !


Si Willy Ténia partage l’atelier de sérigraphie Crache-Papier dans les locaux de l’Usine, il est aussi à l’origine des affiches mensuelles de Kalvingrad depuis plusieurs années. Co-organisateur du festivalLe Monstre et co-fondateur du label Kakakids Records en 2012, il est également actif au sein du labelMille Balles. Avec plus de 150 dates itinérantes à son actif, on relèvera notamment des piliers de l’électro analogique et de la scène transgressive/trash comme Felix Kubin ouJean Louis Costes, des groupes actuels avec entre autres la pop disto de Jessica 93, les synthétiseurs de Scorpion Violente, la cold wave de Heimat, le post punk des anglais Duds ou encore la transe violente et épileptique de Pneu et Deux Boules Vanille.

Un vrai défi à relever

Conscient de la délicate situation financière de l’association, Willy Ténia a séduit les membres de l’association en proposant un nouveau projet complet pour la salle. L’espace, notamment, nécessitera d’être remodelé: « ça dépend des concerts, mais la petite scène est souvent trop petite et la grande scène trop grande ». Au programme, donc, aménager un coin tranquille côté bar qui permettrait de prendre une petite retraite pendant les concerts ou les soirées. Riche de ses nombreux contacts, William prévoit également d’organiser des expositions mensuelles pour changer l’atmosphère de la salle et l’habiller.

Retrouver une identité musicale et encourager les collaborations

Conserver et confirmer l’éclectisme du lieu, tout en programmant plus de concerts, on pourrait résumer ainsi le projet musical de William pour le Rez de l’Usine. La diversité de la programmation de Kalvingrad sera toujours présente, la scène locale tout autant, mais avec une cohérence entre les différents corps de musique. Concrètement, une commission de programmation sera mise en place, réunissant une fois par mois des professionnels du métier aux connaissances spécifiques à un ou plusieurs genres. Des carte-blanches seront organisées tous les deux mois et des co-productions avec des associations tant genevoises que romandes seront encouragées. Sont d’ores et déjà prévus des concerts avec La Bâtie et la Cave 12, mais aussi avec La Case à Chocs à Neuchâtel et Le Bourg à Lausanne.

Par ailleurs, voici le programme du mois de mai de Kalvingrad :