Circ_garg_small

Ces dernières années, le monde de la bière artisanale a été révolutionné et nombre de micro-brasseries sont apparues. Aux Etat-Unis, la brasserie artisanale Stone Brewing a débuté ainsi en 1996. Il s’agit à présent de la dixième plus grande brasserie artisanale américaine. Ils y sont parvenus en créant des bières uniques, aux noms originaux et au design plutôt badass. Une brasserie Stone ayant ouvert à Berlin en 2015, ils se lancent à présent à la conquête de l’Europe !

C’est AMSTEIN SA qui distribuera les bières Stone en Suisse. A l’occasion de leur arrivée en Suisse, une conférence de presse réunissant Amstein et Stone a été organisée au début du mois au International Beer Bar de Zurich.

Interview au soleil en compagnie de Greg Koch, directeur rock and roll de Stone Brewing, tout en dégustant ces délicieuses bières…


Salut Greg, je suis Sandra du journal Daily Rock. C’est un journal suisse et comme son nom l’indique, on parle de rock’n roll.

Je peux dire beaucoup de choses à propos du rock’n roll ! J’étais dans le businness de la musique à Los Angeles: de la production, du management et j’ai aussi fait construire un centre qui contient deux cents cinq salles de répétition. Je me suis occupé de certains groupes géniaux durant ces années.

Des groupes qu’on pourrait connaître ? 

IMGmini_5339

Greg Koch / Photo : Jonas Froment

Oui! Au début nous avions Fishbone, ensuite Blind Melon sont venus dans nos studios. Wayne Static a été là-bas durant de nombreuses années, tout comme les Melvins. La liste est assez longue! Il y avait aussi Live Sex and Death (LSD).

Ok, eux je ne les connais pas par contre… 

Oh tu dois écouter LSD ! J’ai été leur manager et je les ai aidé à décrocher un contrat. Ils étaient extraordinaires mais ont splitté peu après avoir été signés. LSD, c’est Cheap Trick qui rencontre les Sex Pistols.

On va quand même parler de bière. Était-ce difficile de trouver un distributeur qui corresponde à vos standarts de qualité en Suisse ?

Je pense que Frank (ndlr: Frank Reinwand, directeur des ventes en Europe) pourrait en parler mieux que moi car c’est lui qui a fait la sélection, mais on a l’impression d’avoir fait le bon choix.

Pour le vin on donne parfois des conseils pour mieux le déguster. Est-ce que tu as des conseils pour déguster une bière de la meilleure façon ?

Absolument.

Ok, comment ?

Apprécie-là ! (rires) Sinon, je ne suis pas difficile. Je dirais que la première chose est d’avoir une bonne bière, et de la verser dans un verre. Nous produisons nos bières dans des cannettes, mais qu’une bière provienne d’une cannette ou d’une bouteille, je la verserai toujours dans un verre afin de pouvoir apprécier sa texture et sa couleur. Tu ne boirais pas un bon vin à la bouteille ? Pour la bière c’est pareil. Ceci dit, si je me retrouve quelque part avec une bonne bouteille de vin sans verre, je ferai sans !

Est-ce que tu connais des bières suisses ?

Pas encore, il faut que je passe plus de temps ici. Demande-moi quand j’aurai fini mon séjour ici. La dernière fois que je suis venu, c’était il y a dix ans. Nous allons à Grindelwald avec ma femme pour quelques jours.

En Suisse nous avons deux plats très connus qui sont la raclette et la fondue. C’est des pommes de terre ou du pain avec du fromage fondu. On boit normalement du vin avec ces plats, mais tu recommanderais laquelle de vos bières pour les accompagner?

Le vrai accord entre boisson et fromage, c’est une bonne bière, et la plupart des amateurs de vins vous le diront, loin des micros des journalistes. Même les experts en fromage vous le diront, à moins qu’ils possèdent un shop de vins et fromages! C’est carrément impossible de trouver une mauvaise combinaison entre un bon fromage et une bonne bière. Au contraire, trouver une mauvaise combinaison de vin et de fromage est très facile. Si je devais en conseiller une, je dirais l’IPA (India Pale Ale), mais tu sais quoi? Une Farmhouse Ale irait aussi parfaitement, et elle te donnera l’impression de manger un tout autre fromage! Ce que je suggérerai à quelqu’un qui ne s’y connait pas, c’est de se lancer et essayer.

Greg Koch, Frank Reinwadn et Yan Amstein Photo : Jonas Froment

Greg Koch, Frank Reinwand et Yan Amstein
Photo : Jonas Froment


Comme nous sommes un journal de musique, est-ce que tu peux nous dire ce que tu aimes écouter ?

Ce que j’écoute ces temps, c’est beaucoup de world music. Le premier groupe que j’ai foutu dehors de mon studio au début des années 90 était les quatre premiers membres de ce qui est devenu par après Korn. C’était vraiment des petits cons avant que Jonathan Davis les rejoigne. J’ai déconné à ce sujet avec eux des années plus tard, car ils jouaient avec un groupe que je connaissais avant qu’ils signent, les Electric Love Arms. C’est aussi un groupe que tu dois écouter !

J’aime beaucoup tout ce qui est heavy, mais surtout la musique avec un point de vue. Donc au niveau du style ce n’est pas restreint. Mais pour moi, de la musique sans point de vue, c’est comme de la bière industrielle. De la musique d’ascenseur… les bières authentiques européennes, celles qui sont depuis longtemps, c’est comme les classiques de la musique. Les nouvelles sont extrêmement bien faites, avec de la délicatesse et des mélodies… et chez Stone, ce qu’on fait serait du rock’n roll.

Il y a tellement en commun entre la bière et la musique. Une nouvelle idée de bière est vraiment comme écrire une chanson: parfois tu as les paroles en premier, parfois la mélodie, parfois c’est pendant une session de jam, et l’inspiration peut venir de n’importe où.

Les gens ont tendance à penser et dire que la bière est une boisson d’hommes et non de femmes. Qu’est ce que tu en penses ?

Je dirais: « Mais comment oses-tu faire des décisions pour les femmes de notre monde, qui ont de très bon goûts en plus ? » parce que ce serait insultant de suggérer ça. La vérité, c’est que
génétiquement, les femmes ont un goût plus développé, plus délicat, avec des sens naturels meilleurs. La bière artisanale a un excellent goût et les femmes sont capable de le déterminer encore mieux que la plupart des hommes. Ce que je pense, c’est que la raison pour laquelle on pense que la bière n’est pas une boisson de femme, c’est à cause du goût dégueulasse de la bière in12OZ-IPAdustrielle. Donc le fait que les femmes en boivent moins serait un signe de bon goût !

Que penses-tu de l’évolution du monde de la bière depuis que tu en fais partie ?

C’est incroyable. J’ai toujours cru en le bon goût des gens, mais ils ont dépassé mes espoirs de la façon la plus incroyable.


Beaucoup de brasseries ont leur propre musées à visiter, comme Guinness à Dublin par exemple. Est-ce que tu pourrais imaginer un tel endroit pour Stone ?

C’est une comparaison étrange ! J’essaie de trouver le nom d’un groupe de rock pour une analogie. Le musée Guinness, c’est comme un groupe qui était génial mais dont les membres ont changé et qui jouent devant des gens nostalgiques mais le groupe n’est juste plus le même…

AC/DC ?

Oui, je pensais à quelque chose d’encore moins authentique, car ils ont encore Angus. Je n’étais pas à l’aise avec l’idée d’Axl. Tu en penses quoi toi ? Quand j’ai entendu la nouvelle je ne savais pas quoi penser…

Je les ai vus il y a deux semaines, j’ai trouvé Axl très bon ! Je me suis dit que ce serait une tournée spéciale qui ne se referait pas deux fois et j’ai apprécié le concert du début à la fin.

Je suis content d’entendre ça, parce qu’habiter à Los Angeles tout en étant dans le milieu de la musique n’est pas un bon moyen d’être fan d’Axl.

Merci pour tes réponses et ton temps ! Santé !

Santé !


Les bières Stones feront bientôt leur apparition dans les grands surfaces suisses. La IPA et la Arrogant Bastard (on vous avait dit que les noms étaient badass!) sont déjà disponibles sur le shop en ligne de AMSTEIN SA : https://www.amstein.ch/fr/E-shop.html

Histoire de vous mettre l’eau (ou plutôt la bière) à la bouche, voici les descriptions de ces deux bières provenant de leur site:

Arrogant Bastard: elle possède une amertume démesurée et résineuse, amplifiée par une note de café, le tout sur une base maltée.
IPA: intenses saveurs de zestes de citron, d’agrumes et de pins, accentuées par un léger caractère malté et une amertume propre et persistante.

Arrogant-Bastard-Ale-16OZ-CAN-BeerPulse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.