Against Me! / Photo : Sandra Lehmann

Vous êtiez à Zurich pour voir Against Me! le 15 décembre dernier? Claudia y était grâce aux entrées qu’elle a gagnées en participant à un de nos concours. Elle nous raconte tout ça dans le fan-report ci-dessous!!


Arrivée vers 20:30 au Dynamo, je n’ai pas eu la chance de pouvoir assister à la performance du premier groupe « Mobina Galore » mais j’ai pu écouter le deuxième qui se nomme « Milk Teeth ». Groupe sympathique avec une chanteuse qui se défend bien, ils enchaînent des morceaux assez pêchus ainsi que d’autres plus calmes. Ambiance bon enfant !

Milk Teeth / Photo: Sandra Lehmann

Arrive Against Me ! groupe que j’adore et que j’avais eu la chance de voir pour la première fois il y a déjà cinq ans maintenant. Donc un grand merci pour les invits à Daily Rock !

Je retrouve avec grand enthousiasme cette fois-ci Laura Jane Grace et non plus le chanteur Thomas Gabel de la dernière fois. En effet, après avoir déclaré au grand public sa dysphorie de genre en 2012, il décide de changer de sexe. Depuis, Laura Jane Grace soutient la communauté transgenre.

Ils attaquent leur set avec des morceaux de leur tout dernier album « Shape Shift with Me » puis entament une chanson qui doit être emblématique pour Laura Jane Grace, à savoir « True Trans Soul Rebel ».

Against Me! / Photo : Sandra Lehmann

L’ambiance est super, il y a même des mini pogos aux premiers rangs (petitesse de la salle oblige) qui s’enchaînent. C’est le tour de l’un des morceaux mythique du groupe « White Crosses ». Explosion de joie de la par de la foule (moi y compris). Vient ensuite « White People For Peace » une autre chanson que j’apprécie particulièrement. Le public est aussi au rendez-vous et entame le refrain en chœur.

Le set est ponctué de remerciements venant de Laura ainsi que de longs et grands sourires ce qui fait toujours plaisir à voir et entendre bien évidemment ! « Cliché Guevara » et « I Was A Teenage Anarchist » font également partie du set et nous ramènent dans les jeunes années du groupe. En tout cas, c’est toujours un plaisir de les réentendre.

Arrive malheureusement et déjà l’heure du rappel : quatre excellents morceaux sont joués dont « Baby, I’m an Anarchist! », « FuckMyLife666 », « Trash Unreal » et cerise sur le gâteau pour le final : l’excellente « Sink, Florida, Sink » qui clôt en beauté cette soirée bien trop courte à mon goût.

En somme, le groupe n’a pas perdu son énergie loin de là et a encore de beaux jours devant lui (du moins on l’espère) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.