LDe_2015__178, 27/09/2015, 15:10,  8C, 6000x5980 (0+1377), 100%, Oct 5th -2013 ,   1/8 s, R43.1, G22.1, B44.7

‘Ce n’est pas la même chose, d’écouter Daughter maintenant, comparé à leur premier opus. Il y a tellement de groupes qui sonnent ainsi à présent’ – m’indiquait ma douce moitié en prêtant une oreille attentive à ce nouvel opus. Le trio anglais a effectivement posé une pierre importante à l’édifice indie-folk qu’une ribambelle de groupes ‘à chanteuse’ a tenté d’imiter depuis. Ce second album est sans aucun doute une nouvelle clé de voûte dans le rock anglais, le groupe s’amusant à poser des paroles incisives sur des riffs aériens qui nous laissent bouche-bée, figés dans un univers mélancolique et doux comme un plaid au coin du feu lors d’une soirée d’hiver. De ‘groupe à chanteuse’, Daughter est désormais un groupe, un vrai, un solide, un magnifique, qui ne disparaîtra sûrement pas…

www.ohdaughter.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.