Mercyful Fate : le 2 juin 2022 à Hanovre. Premier concert en 23 ans !

La file d’attente est géante, le soleil brille fortement sur nous. On est 2-3 personnes avec des t-shirts de Mercyful Fate, le reste des gens sont tout habillés avec des t-shirts de Volbeat. Si bien c’est un concert de Volbeat, Mercyful Fate est là pour faire la première partie. Étant le fan n°1 de Mercyful Fate, j’ai réussi à être devant la scène, avec les mains sur la barrière, juste en face de la scène la plus imposante du monde.

On voit une figure diabolique juste au milieu de la scène. Derrière, une bâche géante avec la pochette de Don’t Break The Oath, avec ce grand démon qui te pointe du doigt. J’ai la chair de poule, les émotions explosent en moi. Vingt- trois ans que j’attends ce concert et je suis déjà ému aux larmes. Les gens autour de moi, tous fans de Volbeat et qui ne connaissaient pas Mercyful Fate étaient tous très solidaires avec moi, ils me ramenaient des bières pour que je ne perde pas ma place. Cinq minutes avant le concert il y a la femme de King Diamond qui vient discuter avec moi et filmer une video pour le twitch de King Diamond/Mercyful Fate (on peut trouver sur internet mon apparition).

Et tout soudainement à 19h30 pile, l’introduction commence, The Oath commence à sonner, et le Roi est sur la scène en train de dire les mots de cette introduction de l’enfer. Le groupe arrive aussi sur scène et là ils jouent la chanson en entier ! Une énergie, une force, King Diamond qui chante mieux que dans les années 80, je ne suis pas seulement fou par cette prestation mais aussi heureux ! Ma vie a accompli son plus gros fantasme !

La fin de The Oath arrive et King Diamond nous présente leur prochain morceau, une nouvelle chanson de Mercyful Fate. Ça me fait bander, je vais être présent pour une nouvelle chanson, après 23 ans ! Alors ils commencent à jouer pour la première fois, The Jackal of Salzburg. Etant un fan objectif, je peux dire que cette chanson est juste INCROYABLE !!! Du début à la fin, ce morceau est digne d’un bon Mercyful des années 80 !

On sent que le diable est parmi nous, et que nos âmes sont toutes condamnées, quand ils commencent à jouer une chanson très classique mais aussi rare dans les répertoires de Mercyful Fate, A Corpse Without Soul, chanson de leur premier EP. Cette ode à Satan est jouée à la perfection et au moment oú ils finissent, le roi sort de la scène, ils commencent tout de suite avec leur classique majestueux.

Curse of the Pharaohs, King Diamond revient sur scène avec un nouveau costume, cette fois avec une couronne, couronne qui est bien méritée pour le VRAI roi du metal. Pendant cette chanson on a pu reconnaître d’autres fans de Mercyful Fate chanter ! Enfin je n’étais pas le seul, dans un concert d’au moins 20 000 personnes qui sont presque toutes venues voir Volbeat (hahahaha !).

Les gens autour de moi ne pouvaient pas le croire. Mercyful Fate n’était pas dans leurs registres musicaux, mais ils sont tous impactés par le talent et ces vieux musiciens ! Les gens commencent à me ramener encore des bières, j’avais trop soif et je ne pouvais pas rater une seule seconde du meilleur concert de ma vie.

Deux secondes après la fin de Curse Of The Pharaohs, Mercyful joue un autre classique, EVIL. Là je suis devenu dingue !!! Les headbangings, les cris et entendre ces paroles très mechantes. J’arrivais pas à me contrôler,  écouter ces solos incroyables de Hank Shermann, ces changements rythmiques de Bjarne T.Holm, et sans doute les megas riffs de Mike Wead ! Le nouveau bassiste était une belle surprise aussi !

Bon, ils finissent Evil et je crie “LONG LIVE THE KIIIIIIIIIIING”, le roi se retourne vers moi et me dit “I’m doing my best”, je me suis effondré. Quand tout soudainement ils ont commencé à jouer A Dangerous Meeting, le temps s’est arrêté et on est tous au rendez-vous avec Lucifer, ils nous ont donné une version live haut de gamme ! Quel honneur de vivre cette chanson !

King Diamond présente la prochaine chanson, COME TO THE SABBATH ! Alors là on a vu beaucoup plus de gens chanter, mais la qualité de leur jeu sur cette pièce est digne de faire partie des meilleures chansons de heavy metal de tous les temps, c’était PARFAIT ! Mais OH NON QUELLE HORREUR, sa majesté et ses chevaliers quittent la scène.

Un gros vide se crée en moi, et mes sentiments remontent, je commence à crier “Mercyful Fate” pour les encourager à revenir à jouer au moins une toute dernière chanson. Après quelques minutes, Mercyful retourne sur la scène, cette fois King Diamond arrive avec son joli chapeau qu’il utilise depuis les années 90s. Là, on sent la fin du concert, ils finissent leur premier concert avec les 12 minutes de Satan’s Fall ! Le classique que je n’aurais jamais cru voir en live jamais, déjà par sa complexité musicale et aussi vocale ! Ma joie est tellement extrême que j’accompagne King Diamond à chanter tout le long de cette grandiose chanson !

Mercyful Fate a démontré qu’ils sont les rois du heavy metal sataniste. Ils nous ont donné plusieurs raisons qui justifient leur existence et King Diamond nous a chanté avec une qualité supérieure à tout ce que j’ai vu de lui. Je me demande s’il a vendu son âme au diable pour avoir cette incroyable voix. De loin le meilleur concert de ma vie ! La meilleure soirée que j’ai vécue et je suis heureux d’avoir eu cette audience avec sa majesté et ces musiciens ! 

Related Posts