BOKASSA – Cours de mixologie du rock

Avec leur troisième album ”Molotov Rocktail”, le trio originaire de Norvège revient sur leur carrière explosive, qui leur a valu une tournée avec Metallica en 2019.

Vous avez trois albums, êtes signés chez Napalm, et êtes partis en tournée avec Metallica en 2019 !
Oui! C’était surréaliste, nous étions – et sommes toujours – des inconnus, à jouer dans des stades, c’était une expérience unique et folle !

Vous venez de sortir votre nouvel album en septembre, ”Molotov Rocktail”. C’est un nom assez marrant !
Oui ! Il a plein de petits éléments nouveaux, notre première fois avec une double-pédale de batterie, avec des guitares acoustiques, avec des percussions assez cool, des cordes, des instruments de mariachis… Donc il nous fallait un nom qui claque ! ”Molotov Rocktail” somme comme un nom d’album fun, et c’est un album fun !

Ça mélange le hardcore, le stoner, le desert-rock…
Le hardcore, le punk, on a tout mélangé pour faire notre propre truc, qu’on aime.

C’est un ”cocktail” justement !
Oui, nous étions en tournée en Norvège en 2020 et avons donc tout dû annuler, donc nous avons enregistré cet album durant le confinement. Donc cela fait une année et demi que nous l’avons bien au chaud ! On espère que le cocktail est toujours bon à déguster !

Une date en Suisse ?
J’espère ! On a joué dans vos bureaux si je me rappelle bien, c’était chouette, et on aime votre chocolat et votre fromage ! (rires)

Vous avez composé comment pour faire toutes ces choses en confinement, tous ces sons épiques ?
L’avantage, c’est que beaucoup de gens étaient disponibles ! On avait les morceaux prêts en 2019 plus ou moins, et on a été très inspirés par notre tournée avec Metallica.

C’est toi qui écrit tout ?
On a tous contribué cette fois. Ils ont participé à beaucoup de riffs, et moi je fais le reste.

Et cette tournée avec Metallica justement, vous avez des anecdotes ?
Oh oui ! (rires) Par exemple à Barcelone, la scène était énorme donc il nous fallait des wireless pour pouvoir jouer. Mais les nôtres ne fonctionnaient pas du tout, questions de fréquences radios et tout… Du coup on a dû acheter des câbles de 30m de long ! Lors de notre concert, je courrais vers le centre de la scène, et mon câble s’est débranché ! Pendant plusieurs secondes, il n’y avait plus de guitares ! Les gens écrivaient sur nos réseaux sociaux ”faut que vous répariez vos radios !”, alors que non, ce n’était qu’un câble ! J’ai jamais eu aussi peur de ma vie ! La honte en face de 70’000 personnes ! Tu imagines !

Quel effet ça fait, d’avoir autant de monde en face de toi ?
Chaque jour était une nouvelle aventure. Un nouveau stade, une nouvelle partie du monde, c’était unique.

Comment vous avez décroché ce ticket, si ce n’est pas indiscret ? Vous êtes un groupe assez obscure, comme tu l’avais dit.
Nous avons sorti notre premier album en 2017, et Lars Ulrich l’a écouté et l’a trouvé super. Donc il nous a invité sur leur prochaine tournée. Notre premier album ”Divide & Conquer” fut une chance unique.

Lars Ulrich a écouté votre album comme ça ?
Il écoute pas mal de trucs en fait, plein de choses l’intéressent. Pour nous, c’est comme un conte de fées !

Quel effet cela a eu sur votre carrière ?
Nous avons fait plein mal de tournées, mais faisions des petites salles. On ne s’attendait pas à devenir énorme en deux minutes, nous avons eu une opportunité unique, et voilà, c’était cool mais nous n’avions pas de prétention.

Et j’espère que les gens aimeront votre ”rocktail” ! J’ai trouvé cet album incroyable, vous sonnez vraiment pro.
Nous n’arrivons pas à vivre de notre musique pourtant, on a tous des jobs à côté.

Je trouve que tu mélanges les arrangements mineurs et majeurs de manière hyper intéressante ! C’est assez difficile pourtant, de faire un truc qui sonne bien.
Oh ?! (rires) Souvent je me pose avec ma guitare et je fais des trucs. Je n’ai pas appris le solfège ou ai fait une école de musique. Si je trouve que le son est bon, alors je fais quelque chose. Cet album ressemble pas mal à ”Power Trip” de Monster Magnet, tu sais. Il y a toujours quelque chose qui se passe, toujours quelque chose de fun, donc je pense que si tu aimes t’éclater en écoutant un album, alors c’est un album pour toi ! [Juan Pablo l’Hullier]

www.bokassaband.com

Related Posts