Axel Castillo – Katharsys Productions, un modèle de gestion

Si tu es un(e) féru(e) de metal, impossible pour toi de ne pas avoir entendu parler de Katharsys Prod ! C’est grâce notamment à cette compagnie gérée de main de maître par Axel Castillo que de grands noms du metal ont pu se produire dans nos contrées. Citons quelques exemples comme Belphegor, Orphaned land, Marduk… ça envoie du lourd ! Organisation de concerts mais pas seulement, pour Katharsys Prod, c’est surtout l’occasion de mettre en avant son credo fait de partage et de rencontre autour d’une passion commune qui est la musique. On peut donc se douter qu’au vu de la situation actuelle, ce credo en prend un sale coup malheureusement ! Écoutons ce qu’Axel a à nous dire à ce sujet, lui qui est à la fois enseignant, musicien et directeur de Katharsys se livre complétement dans cette interview… Pas le temps de s’ennuyer c’est certain !


Comment allez-vous et comment vivez-vous la situation actuelle ?

Je vais très bien merci! Beaucoup de travail en dehors des activités en lien avec Katharsys Productions! Le travail d’enseignant est très éprouvant dans cette période car il faut encadrer les enfants du mieux possible et garantir la transmission du savoir malgré les conditions! Et musicalement je ne suis pas en reste non plus puisque je suis en train d’enregistrer l’album de mon groupe [Eyoth] qui va sortir courant 2021! On va dire que je profite du temps libre qu’il reste après tout ça pour souffler un peu et faire les choses que je n’avais pas le temps de faire jusqu’ici!

Avez-vous reçu des aides et en êtes-vous satisfait ? Est-ce que vous vous sentez soutenu et appuyé ?

Alors les aides que nous avons reçues viennent essentiellement des communes avec lesquelles nous travaillons (Orbe et Vallorbe), non pas sous la forme de subventions ou autre mais sous des formes plus subtiles et plus utiles pour l’avenir. De leur part, nous recevons beaucoup de soutien tant moral que humain. Nous savons que nous pouvons compter sur eux en toutes circonstances! Les Municipaux de ces deux communes sont exceptionnels et nous sommes très heureux de travailler avec eux!

J’ai fait le choix de changer mon fusil d’épaule il y a bientôt deux ans, et la période que nous vivons actuellement me montre que j’ai eu raison! Katharsys Productions n’est de fait, absolument pas en danger puisque mon choix opéré garanti sa survie en toute circonstance… même en cas d’absence de recette! Après il est vrai que cette période est éprouvante car il faut systématiquement déplacer les dates, trouver des nouveaux arrangements et refaire tout le travail, mais ce n’est rien en comparaison de structures qui souffrent beaucoup plus de cette situation!

Suis-je satisfait de ces aides? Il va de soit qu’être appuyé comme nous le sommes à l’échelle des communes ça n’a pas de prix et merci à elles pour cela… après il est vrai que la culture est une des grandes oubliées des politiques cantonales et fédérale! Peut-être devrions nous organisés des concerts à ski, on aurait plus de chance que les élus se battent pour nous… car apparemment, skier est économiquement plus intéressant que de taper sur une batterie.

Craignez-vous que la pandémie dure plus longtemps que prévue ? Comment est-ce pris en compte ? comment vous organisez-vous en conséquence ?

Alors cela fait bien longtemps que je ne crains plus rien…je suis passé par des moments bien plus compliqués, tant sur le plan personnel qu’en lien avec l’organisation des concerts, et comme je l’ai dit, Katharsys Productions n’est absolument pas en danger de par le business model choisi. Après c’est vrai que c’est chiant de ne pas pouvoir se projeter au-delà de quelques jours, surtout pour les soirées avec des groupes internationaux, mais tous les pays sont sur un pied d’égalité face à cette situation… donc il faut faire comme si de rien n’était, prévoir, booker, mettre en place les premiers éléments tout en sachant qu’il y a une chance sur deux que la soirée soit déplacée… c’est pénible mais ce n’est rien à côté de la situation de beaucoup d’indépendants en Suisse qui voit le fruit d’année de travail s’écrouler en quelques mois! De mon côté, aussitôt la situation revenue plus favorable, je pourrais reprendre les concerts quasiment sans séquelle, outre le manque à gagner d’un an!

L’arrivée prochaine des vaccins peut-elle jouer un rôle important à l’avenir dans l’organisation de grands événements ? Et y a-t-il un risque que le vaccin devienne obligatoire pour les grands concerts ?

Vaccin ou pas, cette situation ne va pas changer en 3 jours… je suis de formation scientifique et je reste très sceptique sur l’efficacité d’un vaccin élaboré en quelques mois! Il n’y a aucune donnée quant à l’efficacité à moyen et long terme de ce vaccin! Certes, les essais cliniques ont fait part d’une efficacité supérieure à 90% pour la plupart, mais regardez sur quelle durée! Au plus 3 mois! Sans compter le fait qu’un grand nombre de personnes est très réfractaire à l’idée de se faire injecter quelque chose sur lequel nous avons si peu de recul! Et je ne peux que les comprendre! Si pour ne pas attraper le SRAS-COV-2 il faut développer quelque chose de plus grave même dans 20 ans, le jeu n’en vaut clairement pas la chandelle!

Cette épidémie a mis en avant de magnifiques avancées d’un point de vue scientifique et on ne peut que saluer les efforts qui ont été faits pour développer si rapidement quelque chose qui au premier abord est efficace… cela dit, il ne faut pas perdre de vue que ces vaccins, en l’état, ne garantisse rien du tout! On peut certes espérer, mais il faut relativiser nos attentes… par contre si j’étais mauvaise langue, je dirais que la sortie du vaccin permettra sans doute aux hautes instances politiques de relâcher un peu la pression sur les petits entrepreneurs… pourquoi? Allez savoir…

Quant au fait de rendre le vaccin obligatoire pour les grands concerts, c’est une folie! Je ne dis pas que c’est impossible, mais ça va à l’encontre de tout ce en quoi je crois! Comment forcer les gens à se faire injecter un produit dont les effets sont si peu connus pour avoir un moment de bonheur? C’est insensé! Pour ma part, si cela devient la règle, je m’arrangerai pour organiser des concerts qui se trouvent hors de cette interdiction, car il n’est pas questions de toucher à l’intégrité physique et moral de mon public et de mes collaborateurs!

Vous vous êtes engagés sur des dates précises en 2021, avez-vous prévu des alternatives (des plans b ou c…) s’il vous est impossible d’organiser vos événements dans les conditions habituelles ?

C’est évident! Nous avons eu la chance de pouvoir organiser une jolie soirée en septembre 2020 durant laquelle nous avons élaboré tout un dispositif sanitaire qui se trouvait, à l’époque, bien plus strict que ce qui était demandé. Ce dispositif, salué par les autorités compétentes, a été pensé pour être évolutif, vers le plus strict encore ou vers le moins! Cependant, je ne tiens pas à organiser une soirée envers et contre tout si la sécurité et surtout la joie du public peut être diminuée. D’une part il n’est pas du tout sûr que même une petite soirée puisse être organisée avant le printemps, voire l’été et d’autre part, je me refuse de contraindre encore plus le public que ce que nous avons imposé en septembre! C’était déjà rude, tant pour le public que pour le personnel chargé de veiller à l’application des mesures! Comme je l’ai dit, nous ne sommes pas en danger, donc je préfère différé certains concerts et les assurer dans de bonnes conditions que de forcer les choses!

Quels seront les conséquences à long terme de cette crise pour vous ?

Disons que mise à part le manque à gagner, Katharsys Productions jouit d’une bonne santé financière et je crois, d’une assez bonne réputation… ce qui me fait rire quand je vous dis cela c’est qu’au moment du démarrage dans le Nord Vaudois, ce n’était absolument pas le cas pour l’aspect financier! Mais j’ai travaillé dur pour remettre les comptes de l’entreprise à flot et le dernier concert avant le premier confinement en mars (Belphegor et Suffocation) a permis définitivement de tourner la page! Ce qui veut dire que pour moi, dès le moment où les activités pourront reprendre, toute l’équipe est prête à en découdre. Nos comptes sont certes aujourd’hui à 0, mais vu les conditions c’est inespéré!

Je ne voudrais pas donner l’impression de prendre de haut mes amis qui traversent difficilement cette période compliquée, mais voilà, ce positionnement, je l’ai choisi et étudié pendant des semaines! Avec ses avantages et ses inconvénients… un des avantages étant la sécurité financière… et je vois maintenant que ce choix était le bon, même s’il a été très critiqué à l’époque… mais toute critique est bonne, car elle permet de remettre en question ses propres choix et soit de les infirmer soit de les confirmer.

Et pour l’industrie musicale en général ?

J’ai espoir, et j’espère, que cette période aura permis de mettre en lumière tout le travail effectué par les organisateurs de manifestations mais également des musiciens eux-mêmes!

Pardon de ne pas parler des gros labels qui ont vampirisé à la fois les artistes et les organisateurs, mais pour moi, ils peuvent se casser la gueule, ça m’est égal! Nous étions dans une surenchère malsaine avant la pandémie! J’ose espérer qu’elle aura permis de remettre un minimum les choses en perspective! Les gros labels ou les grosses boites de prod se nourrissent du travail des musiciens et des petites organisations! Regarde… lors d’une soirée, c’est les groupes qui travaillent et font un job monstre en amont pour préparer leur concert! L’organisateur va prendre tous les risques financiers, travailler d’arrache pied en promotion, mise en place etc… et au final, qui gagne le plus d’argent? L’entreprise de booking ou le label!!! Et quel travail ont-ils fait? Envoyer quelques mails, des contrats déjà tout faits, et les fiches techniques…. c’est une blague et je n’ai pas peur de dire que j’espère que ces gros se cassent la gueule! Ils ont profité des années durant du travail des autres et maintenant ils viennent pleurer car ils n’ont plus de ressources… outre le fait que je pense que c’est un juste retour de karma si effectivement c’est vrai, j’ai quelques doutes… Je n’ai aucune pitié pour eux!

Par contre, maintenant que les gens ont été privé de concerts pendant presque un an, j’espère ne plus jamais entendre la phrase “ouais mais pourquoi je payerai 30 balles ton billet alors que je peux aller voir le concert sur YouTube”… mais encore une fois, je pense que cet épisode sera malheureusement trop vite oublié et que nous repartirons dans les mêmes travers peu de temps après…

Comment voyez-vous l’avenir ? Peut-on toujours se lancer dans des projets ambitieux ?

Et bien nous préparons 2021 tout en sachant qu’il faudra peut être repousser certaines dates d’un an! C’est inconfortable, mais nous avons garantis tant au public qu’au groupe qu’aucune soirée ne serait annulée! Et tant qu’il sera possible je maintiendrai cette ligne… quant aux projets ambitieux, bien évidemment qu’il faut se lancer dedans! Il faut simplement être prudent, ne pas prendre d’engagement financier trop hard qui pourraient mettre à mal les comptes de l’entreprise!

Dans tous les cas, je serai toujours présent sur la scène metal et je me battrai toujours pour elle! Le metal, j’y suis depuis bientôt 30 ans, c’est un monde qui m’a apporté autant de joie que de peine, qui a été ma pire faiblesse mais en même temps une de mes plus grandes forces! Tant que je pourrai tenir debout, je serai toujours à la tête de Katharsys Productions ou derrière ma batterie et c’est pas une pandémie qui va éteindre cela!

Le metal c’est une grande famille, n’en déplaise à ceux qui se la joue bouffon dans leur coin en profitant des passionnés ou qui ont utilisé ce monde pour servir leurs intérêts personnels! Ces gens là n’ont juste rien compris et je ne m’attarderai pas sur eux car ils n’en valent pas la peine! Ce qui compte c’est les musiciens qui se défoncent pour leur art et le public qui donne un sens au travail des musiciens. Sans prétention, je pense avoir apporté ma contribution à la scène metal suisse de part mon activité d’organisateur mais aussi de musicien (certes à beaucoup plus petite échelle), j’ai failli perdre ma famille et ma santé pour elle, et je ne vais pas laisser tomber maintenant! Que les gens qui nous suivent se rassurent, dès que ce sera derrière, Orbe et Vallorbe accueilleront à nouveau des putains de grosses soirées!

Toute l’actualité de Katharsys Productions sur www.katharsys.ch

Related Posts