Le KIFF d’Aarau vous prépare un mois de juin de folie ! Découvrez sans plus attendre les artistes qui se produiront prochainement sur la scène argovienne :

Jeudi 7 juin 

Thy Art Is Murder (AUS) Knocked Loose (US) + Promethee (CH) + Keep Talking (CH)

Deathcore, hardcore | Portes 19h00 | Show 19h30 | Entrée 35.-

Cette année, Thy Art Is Murder sort une fois de plus ses griffes, et dévoile ‘Dear Desolation‘, le 4ème et le plus puissant album que le crew australien ait produit.

Avec un mélange de death metal classique et authentique inspiré de Morbid Angel ou Cannibal Corpse, d’une précision rythmique digne de Meshuggah, et de ses breakdowns nerveux, Thy Art Is Murder a redéfini un genre négligé, et lui a offert un second souffle.

Avec un support de qualité assuré par Knocked Loose et les deux groupes suisses Promethee et Keep Talking, cette soirée du 7 juin 2018 vous fera bouger comme jamais !

Événement Facebook | Tickets


Mercredi 13 juin

Thrice (US) + Brutus (BEL)

Rock alternatif, post hardcore | Portes 19h30 | Show 20h00 | Entrée 35.-

Du post-hardcore de ses débuts au rock alternatif expérimental de ses derniers albums, Thrice a réussi son pari, aussi bien en studio qu’en live. Après une pause de 4 ans, le groupe californien est enfin de retour avec ‘To Be Everywhere Is To Be Nowhere‘.

Originaire de Leuven, en Belgique, le trio Brutus est mené par la chanteuse Stefanie Mannaerts. Le groupe, qui commence à tourner dès 2014, qualifie son style de ‘mélange entre Slayer et SavagesLeur premier opus, ‘Burst‘, sort en 2017.

Événement Facebook | Tickets


Dimanche 17 juin

Friends Fest Vol. IV : Modern Life Is War (US) +
Crossfaith (JP), Cancer Bats (CAN), Deconvolution (CH), From Mountain To Stars (CH)

Hardcore, metal, punk | Portes 15h30 | Show 16h00 | Entrée 40.-

Le Friends Fest en est à sa quatrième édition, et avec la venue de Modern Life Is War en tête d’affiche, il s’offre une affiche de rêve. Les monstres du hardcore mélodique ne jouent en effet que très rarement en Europe, et encore moins en Suisse, leur dernière venue dans nos contrée remontant à 2005 !

Autre grand nom présent sur l’affiche de cette 4ème édition, Crossfaith traverse le globe depuis le japon et se partagera la main stage avec les canadiens de Cancer Bats et leur mélange si particulier de hardcore et de stoner à la Red FangDe retour d’Allemagne, les héros locaux de From Mountains To Stars seront également de la partie.

Dans le foyer du KIFF se prépare un véritable rendez-vous de hardcore local. Les groupes Deconvolution, The Giving, No Kings No Slaves et un dernier encore inconnu vous préparent des show qui n’ont rien à envier à ceux de leur collègues de la main stage.

Également à l’extérieur, les shows acoustiques de Migre Le Tigre et Colin Maurice vous seront proposés. Ces derniers, ainsi que ceux du foyer sont gratuits. En effet, les tickets ne sont valables que pour la main stage, le reste de la programmation est accessible sans avoir à débourser un seul centime.

Événement Facebook | Tickets


Vendredi 22 juin

Phil Rudd Band (AUS) – ex AC/DC

 Hard rock | Portes 19h00 | Show : 22h00 | Entrée 40.-

Malcolm Young, co-fondateur de AC/DC, décrit Phil Rudd comme ‘the big deal‘. Eric Singer de Kiss présente quant à lui Phil Rudd comme ‘le coeur et l’âme d’AC/DC‘.

Le batteur australien a joué dans plusieurs groupes à Melbourne tels que Buster Brown et les Colored Balls, avant de rejoindre le géant AC/DC en 1975.

Au cours des quatre années qu’il a passées au sein d’AC/DC, Rudd a marqué son indéfectible backbeat avec des classiques suivants comme ‘It’s A Long Way To The Top‘ ‘T.N.T‘ et ‘Dirty Deeds Done Dirt Cheap‘.

Côté solo, Phil Rudd a enregistré son premier album ‘Head Job‘ en 2014 avec les musiciens Allan Badger et Geoffrey Martin.

Événement Facebook | Tickets


Dimanche 24 juin

Terror (US)

Hardcore | Portes 19h00 | Show : 19h30 | Entrée 35.-

Depuis sa formation en 2003, Terror vit et respire le hardcore traditionnel et passe le plus clair de son temps en concert. Les concerts de Terrror sont ouverts à tous ! En effet, les Américains ont partagé la scène avec des représentants de scènes très diversifiées, tel Hatebreed, Strung Out, ou encore Behemoth. C’est en tentant de canaliser leur visions, rêves, et aspirations que Terror s’est fait un nom dans le hardcore underground. Désormais, Terror jouit d’une solide fanbase dévouée à travers le monde, qui semble accepter ce message et le transmet avec la même passion que le groupe.

Événement Facebook | Tickets

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.