Operation Blockhead

Operation Blockhead

Les rockeurs de Operation Blockhead reviennent le 18 décembre 2015 avec un nouvel album. Enregistrée en partie aux Studios de la Fonderie par Christophe Noth et en partie au studio de Gurmels, la galette comporte douze titres et sera disponible en format CD et digital. Le premier clip vient tout juste d’être mis en ligne et est visible ci-dessous. 


Le trio, qui nous avait habitués avec ses deux premiers opus à une ambiance rock and fun, nous dévoile ici une nouvelle facette : le côté sombre d’Operation Blockhead.

On appelle souvent le troisième album d’un groupe « l’album de la maturité ». Et c’est bien le cas ici pour Operation Blockhead. Le processus de composition de la musique n’a pas changé, c’est toujours tous ensemble qu’ils étoffent leurs morceaux à partir de riffs ou d’idées apportés par chacun des membres du groupe. Mais le travail d’écriture des paroles a quant à lui évolué. S’ils avaient auparavant pris l’habitude de les écrire ensemble, c’est à présent individuellement qu’ils les écrivent, principalement Greg mais aussi John (basse). « Avant, on écrivait les paroles tous ensemble, mais on n’avait pas forcément les mêmes idées, et cela pouvait parfois partir dans plusieurs sens. » Un changement qui fait ses preuves avec des paroles dans l’ensemble plus abouties et une véritable impression d’homogénéité qui montre que le groupe sait où il veut aller.

Operation Blockhead

Operation Blockhead

Attirés par l’idée de concept album par des groupes comme Green Day (« American Idiot», « 21 Century Breakdown») ou My Chemical Romance (« The Black Parade») pour rester dans leur registre, ou carrément par ceux de groupes comme Pink Floyd ou W.A.S.P. (« The Crimson Idols »), Operation Blockhead nous avait déjà démontré son affection pour les concepts albums avec « The Failed Race For Success »  son deuxième album. On le mentionnait plus haut, la ressemblance avec les précédents albums s’arrête cependant ici. Son successeur se veut plus sombre et violent. Il raconte l’histoire du « Irascible Kid », un jeune qui quitte sa campagne natale en y laissant sa mère et ses amis, pour aller s’installer dans une ville, « Dope City ». Mais les problèmes arrivent bien vite et il se retrouve coupé de sa mère et de ses amis … Si sur l’album précédent  l’histoire se concentrait sur de la narration pure, c’est ici sur les sentiments que passe le principal de l’histoire. Une idée qui plait beaucoup à Greg, car ceci permettra à chacun de se faire sa propre vision de la signification des paroles.

Concernant ce virage musical, le groupe évoque la maturité, mais aussi le désir de changer et de faire évoluer leur musique. Cet album est également d’avantage taillé pour le live, avec des morceaux plus courts que d’habitude et plus directs.

« Dope City », c’est la ville où se retrouve le « Irascible Kid », mais aussi le titre de cet album, dont la pochette a été réalisée par Aurélia, officiant derrière les fûts, sœur de Greg et également graphiste.

Le titre « Your Love Is Just A Lie » a été mis en images et est visible ci-dessous. Il s’agit d’une animation réalisée par Adrien Folly, qui a déjà travaillé avec Attack Vertical sur le clip de « The Way To Purify ».

Le vernissage de l’album aura lieu le 18 décembre 2015 à Ebullition en compagnie des Lausannois de Green Fairy. Les prochaines dates du groupe sont les suivantes :

18.12.2015 : Ebullition – Bulle (Vernissage)
09.01.2016 : Rock’n’Hops – Fully
12.03.2016 : Excalibar – Bossonnens
21.05.2016 : Convention de tatoo – Conthey
02.07.2016 : Festival Black’all Day – Val d’Illiez

Et voici le clip de Your Love Is Just A Lie!

https://www.youtube.com/watch?v=TICe5XcNQ2U