Comme le veut la tradition, un peu de géographie avant tout. Begnins, c’est situé pile entre Morges et Nyon, deux villes de la Côte qui fourmillent de festivals estivaux. Mais le petit village de moins de 2’000 habitants résiste aux envahisseurs et programme chaque année un festival atypique et pointu (on se croirait dans un prologue d’Astérix). Surplombant les vignobles et le lac Léman, les artistes comme les festivaliers aiment cette petite île souveraine. Seulement 550 festivaliers peuvent fouler le sol du Jval, ce qui ajoute un cachet supplémentaire pour tous les amateurs de cocons musicaux.
Cette cuvée 2017 (ça tombe bien, on est dans les vignobles) annonce une programmation résolument plus rock, avec le jeudi 26 août les Nyonnais de The Deadline Experience, dont un nouvel album est prévu pour la rentrée ! Ils ne sont pas morts, ils ont juste couvé leur album un peu trop longtemps, et le Jval leur prête ses planches pour une grande Première ! Les Genevois de Le Roi Angus nous inviteront à danser et bouger les pieds, avant que les Anglais de Toy ne nous emmènent au septième ciel ! Leur dernier album en date, ‘Clean Shot’, les fait parcourir le monde depuis une année, et c’est donc avec joie que l’on s’apprête à les (re)voir sur scène ! 
Le vendredi s’annonce sous le signe du ‘what the fuck’, avec Captain Moustache & Fredo Ignazio pour débuter les hostilités. Le duo guitare – batterie réduit au minimum promet des riffs sauvages tirant sur le blues-noise. Un peu de ‘what the fuck’ plus mesuré avec The Animen, véritable phénomène depuis des années. Mesdames, Messieurs, si vous n’avez jamais vu The Animen sur scène, c’est une chose à laquelle remédier ! En véritable showmen, le groupe offre un blues rétro charismatique sans précédent sur la scène helvétique. Impossible de ne pas devenir accro ! La tête d’affiche n’est autre que les Hollandais de DeStaat, dont la vidéo ‘Witch Doctor’ a fait des émules sur la toile en 2016. Au-delà d’une simple vidéo, le groupe aime pousser les limites sonores et musicales, et chaque morceau, chaque concert est complètement différent. Un phénomène scénique à ne pas manquer en si petit comité ! Des DJ vous feront danser jusqu’au bout de la nuit ! 
Samedi, il faut bien se reposer de tous ces rythmes en 4/4 et ces cheveux graisseux, et troquer ses bottes de pluie contre des chaussures de danse ! La Lausannoise de Sandor viendra diffuser sa fragile electro-pop pas dégueu. Les Anglais de Finlay tournent depuis 2012, avec un grunge-shoegaze crade et terriblement addictif. Pour preuve, au moment où j’écris ces lignes, j’ai déjà liké le groupe et cherche activement à me procurer, illégalement ou non, leurs albums. Que voulez-vous, je suis multitâche ! Retour à la danse avec le disco-glam-rock de Juveniles, dont le titre ‘We Are Young’ résonne encore dans vos oreilles. Le groupe a bien changé depuis, et de groupe on passe à artiste solo entouré de musiciens triés sur le volet.

Trèves de blabla, on se retrouve là-bas !

http://jvalfestival.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.