Estivale, Estavayer-Le-Lac, du 31 juillet au 3 août 2019


Mama Mia! Mais que se passe-t-il avec ces petits festivals qui deviennent de plus en plus grands et qui se permettent des instants de folie alors que tout commence par une équipe de bénévoles motivés?! Preuve en est avec l’Estivale qui fête ses 29 ans sur les rives du lac de Neuchâtel et qui offre les services de groupes qui ont fait leur renommée sur les planches.

Mercredi 31 juillet fera la part belle au rock avec une affiche qui ne pique pas des hannetons: On démarre avec les Français de Last Train qui avait fait des vagues avec leur premier album et qui sont désormais attendus au tournant. Leurs shows survoltés les ont fait tourner intensément en terres helvétiques, c’est donc avec impatience qu’on attend de nouveaux tubes! Les Suédois de The Hives prendront le relais, eux tout aussi connus pour leur performances scéniques plus redoutables les unes que les autres. La tête d’affiche est tenue par les punkeux The Offspring, eux plutôt connus pour leurs concerts en demi-teinte. Nul doute que l’air frais du lac leur redonnera l’énergie nécessaire pour nous faire retourner à l’époque de ‘Pretty Fly For a White Guy‘, à défaut de ‘Self-Esteem‘. Du côté de la petite scène, ce sera The Last Moan, Sacha Love et John J. Presley qui nous feront vibrer comme ils le font si bien avec leur guitares.

The Offspring

Jeudi 1er août, fête nationale, on s’offre des animations et activités offertes par la ville, tandis que le rap sera à l’honneur sur les scènes payantes. Georgio, Moka Boka, Zola ou Hocus Pocus nous prouveront leur talent, avant de laisser le micro à Orel San, que même les rockeurs admirent. Sa verve et son talent font de lui un des meilleurs lyricistes de la scène actuelle. Mais c’est sans compter la venue de Cadillac, alias monsieur Stupeflip, dont la renommée n’est plus à faire.

Le 2 août, ramenez vos mamans, ce sera Bernard Lavilliers, Julien Clerc et Pascal Obispo qui s’offrent la grande scène, tandis que Naya, Diolo et les Fils du Facteur occuperont la scène du Lac. De quoi enchanter les amateurs de chanson populaire francophone. On passera notre tour, mais on a bien fait la fête pour l’anniversaire de la Suisse, et notre foie a besoin d’une pause.

Samedi 3 août sera un patchwork musical avec Disiz La Peste et Romeo Elvis qui se chargeront d’apporter la couleur rap, tandis que Petit Biscuit nous offrira de l’electro. The Broots nous feront danser, Arthur Henry, l’homme qui nous fera repenser au beatox avec son talent inné, et Coco Bans a été annoncée comme la révélation pop du festival.

L’Estivale aime son public, et propose des abonnements pour deux jours de son choix et des tarifs réduits pour enfants et adolescents, alors autant ne pas bouder son plaisir!

 

Plus d’infos sur www.estivale.ch