SINPLUS – Break the Rules

Voici les héritiers de Billy Idol, de Kim Wild et de Him, ouais, c’est un plan à trois, mais bon il paraît qu’on commence vraiment à se marrer à partir de six. Avec des sonorités provenant des méandres des années 1980 entre les leggins fluos, l’aerobic et les t-shirts XXXL, SinPlus éclabousse ta face d’un rock efficace qui fait mouiller les nostalgiques de cette époque sacrée et tellement inimitable en innovations comme en dérives. Les pistes s’enchaînent naturellement en se baladant tranquillement avec une aisance presque obscène et authentiquement jouissive. J’avais vraiment l’impression de revivre une partie de mes 14 ans quand je glissais entre ce cher Billy et Kreator, quand tout n’était que musique, sexe, drogues et pas encore rock’n’roll. Quand je pensais que la vérité était simple et que le Paléo avait encore à sa programmation des vrais groupes comme la Mano ou les Sheriff. Bien que de temps à autres, on a l’impression que l’album se perd en Oasis et en révèrb’, il faut reconnaître que faire la route avec eux sera certainement idéal. Commence pas à faire la gueule, à dire que c’est de la soupe et que c’est du déjà écouté, parce que non, clairement c’est original par rapport à son époque. Même dans les années 1980, SinPlus aurait fait un malheur ! Sans détrôner le Roi Idol bien entendu, n’est-ce pas Richard Ramirez ? Laisse-toi porter et ne réfléchis plus. C’est définitivement une musique qui se vit…comme beaucoup d’autre OK, mais y a des grosses bouses quand même dans l’univers musical qui ne méritent pas que l’on s’y attarde. Ben, pas cette fois.

note 5/5

www.sinplus.com

Related Posts