POWERWOLF – Blessed & Possessed

powerwolf_blessed_and_possessed

Cela ne fait pas très longtemps que je connais la meute de Powerwolf, mais j’ai très vite été conquis. Par conséquent, dès la sortie de ce nouvel opus, je me suis dépêché de l’avoir entre mes mains. Rien qu’en voyant la pochette j’étais impatient de continuer de le découvrir étant donné qu’un très bon aperçu était disponible avec le clip de « Army of the night ».

Je suis très loin d’être déçu ! Cette galette vaut vraiment le détour, c’est l’éclate, ça fait du bien d’écouter un groupe de cette qualité avec un style qu’on ne trouve pas à tous les coins de rues. Ca n’est pas la peine de vouloir faire autre chose en écoutant cet album, ça n’est pas possible ! A part chanter par-dessus avec « We are the wild » (qui doit sûrement être génial en live), ou s’offrir une séance de air guitare. Personnellement leur musique me possède, impossible de s’en lasser, je suis à fond dedans de la première jusqu’à la dernière note. On a le droit à des solos absolument irréprochables, mais surtout la voix du chanteur qui est exceptionnelle. Le parfait mélange entre Heavy Metal et opéra, auquel bien sûr il ne faut pas oublier l’orgue qui enrichit la mélodie à tel point qu’il en est véritablement indispensable.

Parmi vous certains ont sûrement eu la bonne idée de se jeter sur l’édition limitée qui offrait un deuxième CD de reprise. Vous avez bien fait ! Et pour ceux qui hésitent, dépêchez-vous avant qu’il n’y en ait plus. Pour une fois, il ne s’agit pas d’un disque avec juste deux ou trois pauvres chansons en version acoustique. On a un album tribute de 10 chansons ! Je trouve ça énorme. Alors bien sûr on y retrouve des titres qu’on entend tout le temps comme « The evil that men do » ou « Touch of evil » d’Iron Maiden et Judas Priest. Mais il y a même du Amon Amarth avec « Gods of war arise » ! Quel pied ! Powerwolf ne sait pas contenté de rejouer des titres, il se les est appropriés. C’est pour moi le meilleur disque de covers que j’ai entendu, un superbe hommage à des héros du Heavy Metal.

L’année est loin d’être finie, mais je crois bien que c’est le meilleur album que j’ai écouté depuis début 2015. Y a rien à redire, tout est bon comme dans le cochon. Il ne me reste plus qu’à les découvrir en live. Il faut que je sois patient vu qu’ils viennent très peu en France. Je leur souhaite d’avoir autant de succès qu’avec « Preachers of the night ».

Home2

www.napalmrecords.com

Related Posts