POP ET METAL – Une histoire d’amour

Nous sommes en janvier 2021, et alors que je scrollais à en perdre l’âme dans mon fil d’actualité Facebook, j’aperçois qu’une de mes amies, merveilleuse guitariste, a sorti une reprise rock de la chanson de Miley Cyrus ”Midnight Sky”. Claire Genoud, accompagnée de ses amies Izzy T, Brooke Colucci et Alice Lane, a déchaîné les enfers du buzz : des centaines de milliers de vues sur cette vidéo en à peine plus d’une semaine.

C’est drôle, parce que ça fait un moment que je me retrouve à écouter des reprises de chansons pop à la sauce metal. Ça a commencé avec ”Paparazzi” de Lady Gaga, et tout récemment la version metal de ”No Time To Die”, le nouveau titre de Billie Eilish sorti en prévision du nouveau James Bond.


Lorsque Claire et moi nous retrouvons pour discuter de sa célébrité soudaine, elle m’avoue qu’elle aussi se retrouve à écouter beaucoup de pop ces derniers temps. C’est un secret que nous garderons enfouis au plus profond de nous désormais, et nous nous accordons pour n’en parler à personne. Notre réputation est en jeu.

”Quand tu regardes ce qui se passe dans la pop, genre Yungblud et Machine Gun Kelly, ce sont deux artistes qui mettent vraiment les guitares en avant.” Le retour des guitares, instrument délaissé pour les sons plus électroniques ?! Il semblerait que le trap et la chanson populaire aient réintroduit les instruments à six cordes dans leur répertoire.

Alors, comment l’idée de ”Midnight Sky” est-elle venue?

”Au début, Izzy et moi voulions faire juste une minute de vidéo pour Instagram. On a pris Miley Cyrus car c’est une artiste de jeunes, qui va te faire cliquer dessus quand tu la vois dans ton fil d’actualité… Surtout avec une nouvelle chanson.”

Mais l’enthousiasme est trop grand, et le duo fait appel à deux de leurs amies musiciennes aguerries pour compléter la basse et la batterie. La production est moderne, et mélange le rock, les guitares, le trap et les beats originels de la chanson pour un titre qui a fait mouche. Immédiatement, des centaines de gens leur écrivent sur leur Instagram respectifs, admiratifs de leur travail, en leur indiquant qu’ils ne connaissaient pas le rock comme style musical, mais qu’ils avaient complètement accroché à cette reprise. ”Comme quoi, t’aimes plus le rock que tu crois!” rigole Claire.

Mais alors, qu’est-ce qui fait que la pop et le rock aient une relation d’amour-haine si forte?
”Comme on dit, les gens viennent vers ta musique pour le son, et ils restent pour l’histoire”, philosophe Claire. Elle regrette la perte de qualité qui s’est faite au fil des années, car la musique doit être produite de plus en plus rapidement, ne laissant pas le temps aux artistes de se focaliser sur la partie artistique et créatrice du projet. Mais la production (comprenez le mastering, la façon dont la chanson est emballée musicalement, plutôt que ce qu’elle contient) a explosé.

”La production est importante pour ne pas dégoûter l’auditeur. Maintenant, tout le monde peut faire de la musique, il te suffit juste d’avoir un ordi. La production, c’est là où tu vas tirer ton épingle du jeu. La barre est très très haute maintenant.” Claire sait de quoi elle parle : elle a étudié dans une prestigieuse université musicale à Londres et s’est retrouvée en tournée depuis.

”Miley Cyrus? T’as vu que son album a été numéro 1 des charts Billboard ”Hot Rock & Alternative Songs” de l’Année ? Intéressant de voir que les artistes mainstream se lancent dans le rock”, souligne-t-elle.

Car il semblerait que le rock devienne vieillissant. En effet, la façon dont la musique est consommée à changé drastiquement suite à la montée en puissance de Spotify, puis TikTok : il faut tout, plus vite, tout le temps. Et le rock se veut justement lent et réfléchi. Dans le rock, on se lance sur la route de l’introspection, plutôt que sur le chemin de la fête. ”Sauf si tu es AC/DC!” rigole Claire. C’est sûr, la profondeur du groupe électrique se place plus entre les jambes qu’au niveau de la tête et du coeur. Mais la grande différence, c’est que tout est fait soi-même. On regarde d’un mauvais oeil les groupes qui changent de line-up dans le rock. Dans la pop? Qu’est-ce qu’on en a à foutre? C’est la fête! Les artistes du milieu de la musique populaire veulent justement s’entourer d’un maximum de gens pour créer leur chanson. ”Ouais, ou alors il te faut juste un ordi et un micro”, remarque Claire. ”On est dans le 15 secondes de gloire…”

Elle m’explique que le futur de la musique se trouve dans les singles. En effet, il faut être désormais omniprésent sur les réseaux sociaux. Toujours se retrouver dans des nouvelles playlists, avoir du matos à montrer pour que les gens ne nous oublient pas. L’album? Appelons cela désormais une mixtape, qui pourrait réunir un tas de single ensemble. Avec une jolie couverture… et voici un objet de collection qui traînera sur une étagère.

”Je trouve que la qualité musicale actuellement est moins bonne. Tu dois sortir les trucs plus rapidement donc tu es obligé de faire des trucs moins réfléchi… Et tu ne peux pas prendre de pause entre les tournées”, soupire Claire ”Sauf si tu es Taylor Swift!”, je lance. ”Ouais, c’est clair que c’est plus facile quand quelqu’un écrit les chansons pour toi!” Nous rions.

Rions à l’idée de voir que notre style musical de prédilection se fait dépasser et ramasser à la petite cuillère par l’énorme machine Pop. Mais après tout, si les artistes comme Izzy T reprennent les morceaux pop pour les lancer à la sauce rock, c’est peut-être une future génération de rockeurs qui se découvrira un goût pour un univers jusqu’alors inconnu, et peut-être qu’une seconde vague rock/hard-rock est à venir pour la prochaine génération ? On se redit dans vingt ans ?

www.clairegenoud.com

Pour le clip : https://www.youtube.com/watch?v=Ht1O-PZqxbI

Les vidéos de Claire : https://www.youtube.com/channel/UCxdBK475lJTiL_Fsa3dXVIQ

Son instagram : https://www.instagram.com/clairegenoud/

Related Posts