MARTIN MILLER – Rencontre

90 millions de vues sur YouTube, Martin Miller est-il le nouveau guitar-hero ? Pas impossible, il est en tous cas à ne pas manquer en live le 29 avril sur la scène du MIGS…

Comment as-tu abordé la musique ? As-tu commencé avec la guitare ou en écoutant de la musique ?

Martin Miller : J’ai grandi avec la collection de disques de mon père, qui allait de Pink Floyd à Miles Davis. J’étais un fan des Rolling Stones et d’autres groupes de rock bien avant d’apprendre un instrument.

Quelles sont les choses qui t’ont fait craquer pour la guitare et qui t’ont donné envie de travailler et de progresser ?

Martin Miller : J’ai toujours été attiré par le son d’une guitare électrique saturée. Il y a quelque chose dans la façon dont un petit mouvement sur le manche peut créer un son monstrueux.

Comment te vois-tu aujourd’hui ? Parce que nous pourrions te présenter de différentes manières : je vois Martin Miller le guitariste, le producteur, le professeur, le youtuber, …

Martin Miller : J’ai tendance à porter plusieurs casquettes. Pour le public, je suis probablement surtout un guitariste et un Youtuber, mais ces dernières années, je me suis surtout concentré sur mon prochain album, qui me montre à la fois comme compositeur, chanteur et guitariste. La guitare sera toujours mon instrument principal, mais le côté production, composition et chant gagnera en importance avec le temps.

Qu’est-ce qui te pousse à continuer à travailler la guitare et à vouloir progresser ?

Martin Miller : L’envie d’affiner mon jeu et d’écrire de la meilleure musique est un défi permanent.

Je vois sur toutes tes vidéos que les solos ont l’air bien pensés et travaillés, qu’ils ont l’air faciles à jouer, mais aussi préparés et organisés dans ta tête, comment travailles-tu ? A l’instinct ou tu les prépares et tu t’y tiens ?

Martin Miller : Certains solos sont soigneusement planifiés, comme « Still Got the Blues ». D’autres, comme « Comfortably Numb », sont complètement improvisés. J’adopte l’approche qui me convient le mieux pour chaque chanson.

J’aimerais aussi te demander ce que tu aimes le plus dans ton matériel en ce moment, ce qui change ta vie en termes de confort sonore, etc.

Martin Miller : Dernièrement, je suis revenu à l’utilisation d’amplis à lampes pour l’enregistrement. J’adore mes amplis Laney Ironheart et Lionheart. J’ai aussi expérimenté un système Synergy. Pour les concerts, j’utilise actuellement un Neural DSP Quad Cortex.

Quel est le solo que tu as entendu qui t’a fait te dire “putain, je dois être capable de jouer comme ça !” ?

Martin Miller : Un grand tournant pour moi a été la première fois que j’ai entendu Steve Morse jouer en concert. Je suis alors devenu beaucoup plus sérieux et dévoué à mon instrument.

Quand j’écoute ta chaîne, je vois tellement de styles différents et d’influences de guitaristes comme Gary Moore, Mark Knopfler, Pink Floyd etc. et je me demande lequel tu aimes le plus, lequel est ton préféré et vas-tu le jouer à Montreux ?

Martin Miller : Je les aime tous, mais j’ai tendance à graviter vers les grands chefs-d’œuvre
épiques et progressifs. A Montreux, nous jouerons une sélection de nos reprises et medleys les plus appréciés sur YouTube.

Nous sommes très heureux que tu sois là et que tu aies accepté de le faire. Est-ce que c’est quelque chose que tu aimerais faire plus souvent ?

Martin Miller : J’aimerais faire beaucoup plus de tournées avec mon YouTube Session Band ainsi qu’avec mes nouvelles compositions à venir. [Emmanuel Cottierr].

Site : Martin Miller // Concert : Vendredi 29 avril – 21h00 – Salle de concert du MIGS

Related Posts