[LIVE REPORT] SICK OF IT ALL+ Siberian Meat Grinder – 03.05 – Secret Place (34)

Nous revoilà du côté de Montpellier et de chez Fifi à la Secret Place. Ce soir c’est lecture de poésies avec les maîtres du New York Hardcore : Sick Of It All ! Ceux- ci viennent fêter leurs 30 ans et gratifient le sud d’une soirée, le tout accompagnés de Siberian Meat Grinder, groupe qui a actuellement le vent en poupe, autant que Municipal Waste.

Les russes ouvrent donc le bal avec 40 minutes de show très intense. Les deux beugleurs renforcent à merveille la puissance musicale développée par le combo. Des riffs taillés au couteau qui font mouche à chaque titre, une énergie qui se décuple lorsque le public devient hystérique, deux chanteurs arborant un masque chacun, haraguant la foule jusqu’à faire exploser le pit qui ne demande qu’une chose : se défouler. Là où cela pêche un peu, c’est que cela sonne redondant à souhait. Personnellement cela prend un temps, mais la lassitude me gagne à la moitié du set. Je passe mon chemin, laisse le QG de la Mosher Team se défouler, et file manger un bout avant LES maîtres de la soirée.

Un show de Sick Of c’est une explosion de saveurs. Franchement, le public est déjà à fond au moment où Lou et ses acolytes foulent les planches. Voilà un set qui va se dérouler à une vitesse hallucinante. Une heure de concert où nous sommes gratifiés d’une tripotée de tubes revisitant chacun des albums du groupe. L’ouverture Take The Night Off  et Unjustice System est d’une ingéniosité ! Cela te prend par la peau du cul et te pousse jusqu’au centre du pit, où tu profites pleinement de la folie qui s’empare de Lou. Son frangin, lui, reste plus discret mais ne ménage pas ses efforts vocaux. Et les reste n’est que délectation… DMC , Sanctuary, Built to Last, c’est à ce moment où j’écris, les titres qui me traversent l’esprit, mais franchement  un palanquée de cartouches entendues et ré-entendues. Alors là je me dis : Okay c’est beau mais pour un 30ème anniversaire, quand on sait que les américains avaient le droit de choisir leur Setlist … je me dis: pourquoi pas nous ? Pourquoi aucune vraie vieillerie jamais jouée en live depuis moulte années ? Et là je me rappelle la phrase de mon voisin à Machine Head : “Quand tu vas voir AC/ DC ou Metallica tu demandes pas à avoir d’autres titres que des tubes ? Et bien là c’est la même, prend ça dans les dents et soit content !!” Et putain, oui, je le suis, content ! C’était du bon, du très bon, et vivement le Hellfest qu’on en reprenne une couche.

Related Posts