La Taverne dévoile son Bouffon avec fierté

5BDA7993ACEC4C51
@fantomass

La soirée d’inauguration de la nouvelle salle de La Taverne, Le Bouffon, a dépassé toutes les espérances de ses pères, Patrick Vonlanthen et Didier Petitpierre, en affichant complet très rapidement . Il était devenu assez difficile de savoir si le public était dehors, pour une pause bière, ou en bas pour profiter des concerts. Ce qui est certain, c’est que le vide de la scène rock’n’roll genevoise est dès à présent comblé !


Le désir de ses créateurs est de retrouver une salle à l’ambiance familiale, conviviale où la clientèle se retrouve pour partager le même amour du Rock, du Funk, du Jazz, du Blues et de leur descendance. En un mot, un quartier général des bons potes. Malgré une salle bondée, aucun heurt n’est à déplorer. L’environnement de La Taverne est resté fidèle à lui-même, tel était le souhait de Patrick et Didier. Nous pouvons les féliciter d’avoir gardé l’intégralité du personnel, ce n’est pas si courant… Le nom du Bouffon a été choisi en hommage à l’ancienne salle genevoise de concert du même nom, qui a abrité nombres d’artistes au cours des années 1982-83, avant de devenir PTR.

Pour cette ouverture, la programmation reflétait également la famille et les potes avec The Green Fathers et The Trap, qui sont liés aux organisateurs.

The Green Fathers, que l’on ne présente plus localement tellement ils ont écumé presque tous les lieux de concert genevois et de France voisine, ont ouvert les festivités avec un Rock’n’Roll de derrière les fagots à la façon des Ramones et de Motörhead. Avec des textes en français, en anglais et en allemand, ils savent occuper l’espace musical. Ils nous révèlent qu’ils désirent jouer sur les scènes de l’Usine et de l’Undertown , qu’ils n’ont pas encore foulées. Ils encouragent aussi les groupes de rock et de metal à soutenir une association locale – le M.A.R.P. – qui a participé grandement à leur notoriété actuelle en rappelant que les artistes et ceux qui les font jouer, comme l’équipe du Bouffon, doivent se soutenir entre eux pour améliorer la scène underground. Pour la France, The Green Fathers souhaitent jouer pour l’association Château Rouge d’Annemasse et attendent une réponse du Poulpe. Autant dire que le public pourra les voir jouer encore pendant de nombreuses années et c’est tant mieux. Un album est prévu pour 2016 !

The Trap sont les dignes héritiers des Doors et de Black Sabbath, tant par leur musique que par leur attitude un brin provocatrice, mais tellement agréable. Ils ont cet amour du rock’n’roll qui sent le Jack et les clopes roulées. Ils n’ont rien perdu de leur fougue de rockeurs des premiers larsens. Tout est au rendez-vous pour ce groupe genevois : les riffs efficaces et bien barrés, les tattoos, le Jack (encore !), la sueur et les cheveux longs. En les écoutant, vous retrouvez l’atmosphère des concerts de Motörhead, des Doors ou de Black Sabbath, enfin pour les plus vieux, pour les autres et ben il faut imaginer. Quelle aubaine de pouvoir se téléporter dans le temps pour revenir aux 70’s et à leur musique suave, enivrante, envoûtante et inoubliable. Merci à The Trap de nous faire vivre tout ceci dans la simplicité réconfortante de l’odeur de la bière qui coule à flots.

Après avoir pu émerger de cette ambiance prenante et confortable, un seul constat reste à faire : cette inauguration est plus que réussie. Dommage que ce soit déjà terminé… C’est pas grave, on y retourne le week-end prochain !

The Green Fathers :
Page Facebook

The Trap :
www.thetrap.ch
Page Facebook

Album « The Trap is set ! » sorti en 2013, label Closer Records

18.09.15 Convention de Tattoo de Montreux

03.10.15 avec Cardiac soirée Kalvingrad

Related Posts