La cuisine pour branleurs – le cake au rien

La cuisine pour branleurs

Au Daily Rock, on aime cuisiner, mais sans effort. Nombreux sont les jours au bureau où l’on se délecte du fin gourmet des pasta al dente con passata, avant de se demander : ‘ Il est pas ouvert Mike Wong ?’

Du coup, Tata Laure vous propose une nouvelle rubrique de cuisine, simple, efficace, qui ravira votre égo et délectera vos papilles.


Le cake au rien

Quoi ?! Pas d’oeufs, pas de beurre, pas de chocolat fondant, que des trucs que vous trouvez dans le fond de l’armoire ? Hé ouais, pas besoin de faire mille magasins pour dégoter de l’agar-agar ou devoir séparer le blanc du jaune. D’ailleurs, même pas besoin d’un bol où mixer ses ingrédients, on travail directement dans le moule à cake !

Ce qu’il vous faut :

200g de farine

200g de sucre

5 cuillères à soupe de poudre de cacao (mais on est pas contre si t’as du Nesquick ou de l’Ovomaltine)

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

1 pincée de sel

5 cuillères à soupe d’huile

200ml d’eau

1 balance – 1 fourchette – 1 moule à gâteau

Préchauffez le four à 180°. C’est toujours comme ça dans le recettes, on me dit jamais qu’il faut préchauffer le four et ensuite je me retrouve avec mon plat qui attend comme un branlos pendant des plombes.

Dans votre moule à gâteau, mélangez tous les ingrédients secs, puis incorporez l’huile et l’eau en faisant un joli petit puit au milieu de votre mixture. Battez le tout à la fourchette jusqu’à obtenir une consistance assez crémeuse.

Enfournez votre mixture durant 35min. Au bout de 30 min, jetez-y un œil, on sait jamais, mon four est hyper nul et c’est les montagnes russes émotionnelles et mes cakes sont parfois orgasmiques, parfois à la poubelle. Bref, le secret vous le connaissez bien, plantez une pointe de couteau dans le cake. Si la lame ressort sèche ou légèrement humide, well done, votre dessert est cuit. Sinon, retour dans le four. C’est presque l’occasion pour se décapsuler une bière non ?


Si vous n’avez pas tout dévoré, vous pouvez vous laisser tenter par l’art subtil du glaçage, pour impressionner vos paires.

BONUS : le glaçage

Direct, les glaçages ça me fait penser à ces émissions qui passent sur des chaînes douteuses où des gens se mettent à parler de décoration, ganache, caramélisation, douilles et autres éclisses.

Ici, le seule terme difficile sera : bain-marie. En gros, prenez une casserole, mettez-y de l’eau (pas trop, pour que cela ne déborde pas), et mettez vos ingrédients dans un bol, que vous mettrez comme un super bateau qui flotte joyeusement avant de fondre dans les méandres de l’homogénéité.

125g de chocolat noir

80g de beurre de cacahuètes

25g de margarine

Faites fondre le tout au bain-marie pendant quelques minutes, puis répartissez le mélange sur le gâteau froid ou tiède. Laissez durcir.

Une fois la vaisselle faite (1 fourchette et un bol plus tard), dégustez votre gâteau froid (ou légèrement tiède), et félicitez-vous du travail effectué.

Se marie bien avec un verre de rhum épicé, une tasse de tisane ou un café noir en compagnie de tata Julienne.

Related Posts