IMMOLATION – Kingdom of Conspiracy

Immolation-Kingdom-of-Conspiracy

Ah Immolation, grande, immense formation new yorkaise de death technique nous a sorti en mai dernier leur neuvième album « Kingdom Of Conspiracy ». Et après un « Majesty and Decay » des plus réussis et salué par la critique, la barre devait être placée encore plus haut.

Près de 27 années après leur formation, la bande à Ross Dolan, bassiste et beugleur de son état s’est attaché les services de Pär Olofsson, qui avait déjà dessiné la pochette de leur précédente sortie « Majesty and Decay », Zack Ohren au mixage et Paul Orofino à la production. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Les thèmes abordés dans cet album changent quelque peu par rapport aux précédents méfaits du quartet. On s’éloigne de la religion pour pencher vers une critique plus acerbe de notre société, de l’économie. Ross Dolan parle de 1984 de Georges Orwell comme une source d’inspiration de ses textes.

On se retrouve donc avec un disque d’une grande technicité, d’une grande qualité sonore, ce qui n’est pas tout le temps le cas dans les sorties de ce genre. Là, le son est comme un parpaing lancé « dans ta face ». Soli et blasts sont mis en avant. Des dix pistes, pas de temps mort, quarante minutes de brutalité dans un monde de douceur. Mentions spéciales à la première piste, éponyme de l’album, à « Indoctrinate » et à « The Great Sleep » avec son rythme mid-tempo, à la fois groovy et massif et son break. La clôture de l’album est elle aussi à la hauteur « All That Awaits us », dont l’ambiance ferait presque penser à une fin du monde avec le cortège de « tout ce qui nous attend », inéluctable et rapide, brutale et traumatisante.

Un must-have pour tout fan de death, pour un groupe quasi-légendaire, dont la discographie ne souffre de quasiment aucun faux-pas !

Nuclear Blast

https://www.facebook.com/immolation

Related Posts