Helloween – Helloween

Premier album studio (le seizième en tout) du mythique Helloween depuis le retour de Kai Hansen à la guitare, (un des fondateurs du groupe en 1984, mais doit-on le rappeler), mais aussi de Michael Kiske au chant (il avait commencé sur leur superbe deuxième album ”Keeper of the Seven Keys”, part. I en 1987), ”Helloween” (ils ne se sont pas foulés pour le titre) est ainsi le premier du redépart. Côté musiciens, ça nous fait donc un batteur (Daniel Löble, un ptit Suisse au milieu de ces teutons), un bassiste, trois guitaristes et trois vocaliste (dont Kai qui fait guitare-chant) soit un total de sept pour le groupe considéré comme le fondateur du speed metal mélodique.

Après une micro intro qui peut nous faire douter du style, nous voilà rassurés, ça part comme à la grande époque, avec un speed métal rapide et bien ficelé, par moment un peu plus lent, puis mélodique, re super rapide, varié dans les titres et entre les titres (ils sont douze au total pour une durée de l’album de soixante-cinq minutes) ; et vu le rythme des accords, ça en fait des notes ! Pour conclure l’album, un magnifique opus pur Kai Hansen de douze minutes intitulé ”Skyfall”, dont le clip est un vrai long métrage interplanétaire disponible sur vos sites de visionnages favoris.

On a ici un très bel album, bien produit mais pas trop, dont l’enregistrement a été fait en analogique, avec une technique et du matériel très classiques (comme le vieux kit de batterie d’Ingo, le batteur original décédé en 1995) et on sent que la bride a été lâchée pour que ces talents repartent au galop, comme à la grande époque de la Citrouille.

Helloween
Helloween
Nuclear Blast Records

Note: 4,5/5

www.helloween.org

Related Posts