HELLFEST – Le Daily Rock y était – Le 18 juin, Jour 2

Deuxième jour et la température monte toujours. Festivaliers comme artistes peinent vraiment, et d’ailleurs la surprise de la journée a été clairement l’annulation au dernier moment de Dead Daisies à cause de la chaleur excessive. Et là, on peut dire qu’on les comprend aisément.
En tout cas tout semble aller au ralenti et même les plus ardents fans de pogos etc laissent de côté leur passion pour quelques heures.

La surprise du jour aura été pour moi Karras et son death metal extrême. Oreilles sensibles s’abstenir mais ça vaut le coup d’écouter ce nouveau projet de Yann Heurtaux de Mass Hysteria, Diego Janson et Etienne Sarthou d’Aqme. L’interview sous peu dans Daily Rock…

Pour ma part la chaleur a eu raison de moi et mon premier vrai show de la journée aura été Alestorm. Dur dur les artistes en bavent mais font le spectacle, et pour Alestorm c’est toujours déjanté et entrainant. Les pirates sont dans la place et assurent comme ils le peuvent. Même le canard géant a de la peine c’est pour dire !

Viens ensuite Rival Sons. C’est la grosse claque de la journée. Mise à part le peu d’interaction avec les nombreux fans, un manque de sourire qui montre qu’on est heureux de chanter sur la Mainstage du Hellfest, le show est là. C’est juste, c’est en place, c’est psychédélique, si on ferme un instant les yeux on est à Woodstock. Trêve de plaisanterie, Rival sons est incontestablement le groupe du moment. Le chanteur envoie une puissance vocale hors norme et les musiciens sont carrés et entrainants. Bref un bon concert souvent repris en chœur par un public aux nombreux inconditionnels.

On accueille pour suivre les fous furieux que sont Steel Panther. Une allure digne des meilleurs groupes chevelus des années 80, et un humour qui peut faire grincer des dents. Quelques mots de français qui donneront le ton au show. Messieurs si vous voulez vous rincer l’œil c’est pendant le concert de Steel Panther à n’en point douter. Le groupe, en tout cas, assure, et fait bien rire tout le monde surtout après une magnifique imitation du sieur Ozzy. On ajoutera que quelques dizaines de belles fans sont montées sur scène ce qui ajoute du piment à un show haut en couleur. Niveau scénique, rien à redire, un concert nickel de Steel Panther, fidèles à eux-mêmes.

On passe ensuite du tout au tout avec un concert de Megadeth. Avec ce groupe, on ne sait jamais à quoi s’attendre, cela dépend de la forme de Dave Mustaine bien souvent. Et puis aujourd’hui Dave est en pleine forme et cela se voit dès les premiers morceaux. Un peu de peur sur le tout premier titre mais après ça passe bien, très bien même, et Megadeth va mettre une claque à un Hellfest déjà conquis. Le point d’honneur restera ‘A tout le Monde’ repris par la foule et c’est frisson garanti. Bien sûr les tubes sont au rendez-vous avec ‘Symphony of destruction’, ‘Peace sells’ etc. Un concert plus que réussi.

Le carton du jour fut également le concert de Sepultura sur la scène Altar. Peut-être l’erreur du jour aussi car la salle est nettement trop petite pour le succès du groupe aujourd’hui. La foule s’amasse et c’est l’équivalent de deux Altar qui attendent dehors. Impossible donc d’accéder au site mais on sent une folle énergie.

Du coup, prochain concert GHOST. Un succès également aux vues de la foule et surtout un spectacle à part entière. Décor exceptionnel de cimetière, costumes, masques, sans oublier le son et le show. Les tubes s’enchainent mais on notera un titre exceptionnel ‘Griftwood’ quasi jamais joué en live. Bien sûr ‘Rats’ et ‘Danse Macabre’ sont de la partie et c’est même cette dernière qui clôturera le set en raison d’un problème de voix de Tobias Forge. Surement 2 ou 3 chansons de plus auraient dû figurer sur la setlist, le groupe jouant le plus souvent une vingtaine de titres. Déception pour certains fans mais une belle clôture de concert quand même avec un jet de confettis assez grandiose.

C’est à la fin de ce show qu’aurait dû avoir lieu le feu d’artifice des 15 ans du Hellfest, mais malheureusement la météo en a décidé autrement et surtout le risque immense d’incendie à cause de la sècheresse extrême.

La soirée se finira avec un show surexcité d’Airbourne. Les australiens sont toujours aussi en forme et le démontrent ce soir, une fois de plus. Ça rock, ça Head bang, ça se défoule, ça picole… C’est ça Airbourne. Joel O’Keeffe s’improvise même barman pendant le show et en fait profiter le public. C’est ça la générosité de ce groupe, qui donne tout en concert. Une énergie plus que débordante qui donne la patate à la foule nombreuse qui s’amasse devant la scène même à 1 heure du matin.

Une journée encore une fois riche en bon gros rock, riche en émotions et en… sueur !

[Texte MD]
[Photos Chris Guillaudin – Sifaka]

Related Posts