Gojira – Fri-Son, Fribourg – 28 mars 2017

Les Français de l’énorme monstre du tech death Gojira reviennent en Suisse durant leur tournée européenne en amenant dans leurs bagages leur incroyable dernier album ‘Magma’, sorti en juin dernier. Ce sixième s’ajoutant à leur discographie a permis un changement de direction pour Gojira ; Mario Duplantier, batteur, a mentionné qu’ils voulaient faire l’album le plus fort de leur discographie, ce qui se conclut en un exercice parfaitement réussi ! Le groupe est une tuerie en live et est connu dans le milieu pour délivrer des performances épiques, dégageant une énergie brute et une violence incroyables qui vous feront rester un taquet pour tout le restant de la semaine (ou pour les moins convaincus, ça vous aidera pour la rentrée chez vous). C’est un live qu’il est fortement déconseillé de manquer. Si la date ne vous arrange pas, il est possible de les retrouver à Zürich le soir précédent, mais sinon vous n’avez aucune chance de vous rattraper en 2017, à ce qu’on sait jusqu’à présent. Gojira est accompagné à Fri-Son par Code Orange et Car Bomb, deux groupes des Etats-Unis respectivement du hardcore et du mathcore. En définitive, une soirée pour se dérouiller les cervicales !

www.fri-son.ch

Related Posts
Lire l'article

Smac Festival – Delémont – 13 au 15 mai 2016

C’est donc parti pour les festivals d’été 2016. Enfin, ‘d’été’, tout est relatif dans ces trois jours jurassiens qui auront été marqués par une température glaciale….qui pour le coup s’accordait parfaitement au lieu de ce tout premier SMAC festival, en l’occurrence la patinoire de Delémont. Une première donc pour l’association SMAC, qui se lançait dans l’aventure sans doute la plus casse-gueule de la sphère musicale : l’organisation d’un festival où, soyons honnêtes, vous avez plus de chances de vous faire châtier qu’ovationner. On peut donc en ouverture déjà tirer un coup de chapeau à l’association locale. Et tant qu’à faire, nos amis jurassiens en ont pris pour trois jours histoire de bien se compliquer la tâche. Trois jours variés, grand public où l’affiche joue plutôt sur la sécurité avec des artistes rodés en devanture. Ne manquera au final qu’Izia remplacée (c’est bien le mot)…