GALAAD – SAS Delémont – 20 novembre 2021

Sur ses terres gourmandes et passionnées, GALAAD avait choisi le SAS de Delémont pour le vernissage de son dernier et remarquable album, « Paradis Posthumes » paru au début de cette année. Jolie petite salle à la bonne acoustique, ce nid douillet se prêtait à merveilles aux nouveaux hymnes de nos Jurassiens préférés. Quel plaisir de retrouver des amis et visages connus (ou inconnus mais souriants) des quatre coins de Romandie venus pour l’occasion.

Arrivée sur scène des musiciens, toujours aussi souriants, et de Pierre-Yves Theurillat, chanteur – conteur – shaman au maquillage tribal comme jadis un certain Fish. Pyt nous souhaite une cordiale bienvenue et précise que le concert sera composé de deux sets, faisant la part belle, comme il se doit, au dernier album. Et c’est parti pour plus de deux heures de bonheur !

Avec « Terra », l’intro Sergio Leonienne ou MUSEsque (« Knights Of Cydonia ») – qui ouvre également « Paradis Posthumes » – les incantations latines de Pyt scandées sur une cavalcade mélodique (mention plus pour Laurent à la batterie et Gérard à la basse) nous invitent de suite à entrer dans le concert. Les quatre premiers titres suivants du dernier album s’égrènent comme autant de perles émotionnelles, visionnaires, fraternelles, généreuses. Cette belle enfilade nous rappelle la suite des grands frères de MARILLION dans « Clutching At Straws ». Les regards complices des musiciens font plaisir à voir et leur joie d’être sur scène est hautement virale. Comme à son habitude, Sébastien Froidevaux nous régale et nous transporte avec des soli aussi mélodieux qu’efficaces.

Le concert fait également la part belle aux titres de « Frat3r », l’avant-dernier album de GALAAD. Seule et remarquable incursion dans le passé, une poignante interprétation du délicat « Sablière » avec un Pyt à fleur de cœur qui nous met de l’eau aux yeux.

Le public attendait et demandait des titres de « Vae Victis », l’album mythique de nos Jurassiens. Mais c’est un GALAAD ancré dans le présent que nous avions avec nous au SAS, qui plus est en promotion pour leur dernier opus. Il fallait oser mettre (provisoirement) en sommeil « La Loi de Brenn », « Une Rose Noire » ou « L’Epistolier ». On les appreciera d’autant plus à leur retour.

Une des belles surprises du concert a été la venue sur scène des Cramias, ami(e)s jurassien(ne)s de GALAAD emmené(e)s notamment par Duja et Céline Bart. La joyeuse escouade a remis de la damassine sur le feu avec le festif et jouissif “Justice”, la salle atteignant une température à damner Greta Thunberg.

Point final humaniste de cette soirée d’anthologie, “Divine”, dernier titre de “Paradis Posthumes” où l’on veut croire malgré tout en cette parcelle de divin qui anime l’Homme et nous permet d’espérer le retour à des valeurs du cœur.

GALAAD se donnera à nous pour plusieurs autres dates :

27.11.2021 à l’Azimut d’Estavayer-le-Lac
22.01.2022 à l’Undertown de Meyrin
23.04.2022 au Rock’n’Eat Live à Lyon (France / 69)
21.05.2022 à la Ferme Jacquemot à Grand’Combe – Châteleu (France / 25)

Jean-Blaise “JB” BETRISEY

www.galaad-music.ch

Related Posts