DOG ‘N’ STYLE – Eponyme

10849865_385095291659208_2729344334191308851_n

Le heavy rock proposé par ces quatre garçons est de qualité, ce qui fait que beaucoup vont sans doute leur pardonner leur teaser de mauvais goût (En gros, une jeune femme se trémousse l’arrière train dans une chambre sordide avec pour seul public une bouteille de Jack Daniel’s).

Un gros manque de finesse et de subtilité selon moi qui aurait pu leur être préjudiciable et je dois bien avouer que j’ai pris peur en pensant qu’ils allaient nous recycler tous les clichés visuels et sonores de la scène glam rock californienne des années 80.

Ceci dit, ces défauts ne sont pas forcément rédhibitoires, d’autant qu’il semblerait que cela soit entièrement assumée…bref, passons !

L’impact humoristique se révélant très éphémère, certain(e)s pourront toujours disserter sur le manque de profondeur de la démarche mais il n’empêche que sur un plan musical, les vosgiens nous rassurent et nous balancent un véritable vent de fraicheur qui balaie mes inquiétudes.

Cependant, s’il est une chose importante pour apprécier cet EP à sa juste valeur, c’est bien de le prendre pour ce qu’il est, à savoir un recueil de titres immédiats et calibrés pour transmettre une bonne humeur rafraichissante. Toute autre approche pourrait s’avérer décevante et ne permettrait pas de profiter de l’énergie dégagée.

Si l’ensemble reste homogène et majoritairement composé de titres encourageants, quelques chansons sortent du lot. La rythmique est sautillante, s’appuie sur un jeu de guitare sec et dynamique et le chant nous fournit notre dose vitale de rock & roll.

Pas de surprise notable ici mais une envie de bien faire communicative même si l’ensemble manque un brin de cohésion. L’originalité n’étant pas le maître mot, il faudra se contenter d’un album enthousiasmant sur le fond, et ce même si la forme fait déjà apparaitre quelques lacunes.

A trop vouloir axer son image sur les femmes et la bouteille, attention de ne pas lasser (et la place est déjà prise avec les lourdingues de Steel Panther). L’adage les meilleurs blagues sont les plus courtes devraient les faire réfléchir et qu’ils continuent à nous proposer leur musique spontanée et sans prise de tête.

Sur ce créneau là, ils sont du genre convaincants et s’en sortent haut la main. Personnellement, c’est dans cette direction que je les vois aller plus loin et comme je le répète régulièrement : La musique avant tout ! 

https://www.facebook.com/dognstylemusic/timeline

Related Posts