DISTURBED – Divisive

Après un moment de calme, Disturbed revient aux affaires du rock n’roll et nous offre un nouvel album plutôt énervé : ‘Divisive’.

Et ce 8ème album est vraiment à écouter sans attendre car il marque le retour aux sources et au Disturbed plutôt heavy que l’on apprécie. Bonne nouvelle donc pour les fans de la première heure car c’est vraiment le retour aux racines du groupe. Quatre ans après le plutôt controversé ‘Evolution’ qui était assez calme et même trop diront les puristes, ‘Divisive’ va mettre tout le monde d’accord avec son gros son, ses riffs metal et une voix résolument agressive.

Cependant, pas de grand tapage médiatique pour annoncer cette sortie. Disturbed vit et travaille avec son temps et mises sur les réseaux et le bouche à oreille pour faire parler de ‘Divisive’. Aucun doute que la nouvelle va vite se répandre de par la qualité de l’album.

C’est le titre ‘Hey You’ qui ouvre le bal et marque immédiatement ce nouveau tournant, avec une rythmique performante parfaite pour headbanger. On sent dès la première écoute que David Draiman renoue ici avec ses bons vieux démons du rock. Cette voix, si reconnaissable, cette force vocale est de retour même si cet album est vraiment très ancré dans son époque avec des sujets très actuels, malheureusement peu réjouissants et qui pourrait évidemment expliquer cette rage dans l’interprétation. David Draiman dira d’ailleurs : « L’idée de ce disque est d’être un appel au réveil pour tout le monde. Notre société est devenue accro a l’indignation. La musique est pourtant le meilleur remède à nos maux. Si seulement tout le monde pouvait l’utiliser. Il n’y a pas de meilleur environnement que la musique live pour oublier toute cette merde».

Les chansons de cet album sont puissantes, aussi bien musicalement qu’émotionnellement. ‘Don’t tell me’ raconte d’ailleurs une séparation douloureuse avec un ton magistral donné par Ann Wilson de HEART’, dont la voix se mêle intensément avec celle de David Draiman.

Des titres comme ‘Bad man’ sonnent sans aucun doute comme il y a quelques décennies. Un vrai revival des années 2000, les plus propices à Disturbed. On notera des morceaux comme ‘Unstoppable’, ‘ Take back your life’, ou ‘Part of Me’ qui font la force de l’album avec cette rythmique incroyable.

Une volonté de plaire à nouveau ou une belle impulsion donnée par Drew Fulck, producteur entre autres de Ice Nine Kills ? Quand on sait que certaines chansons de cet album ont été composées au studio de Nashville, on peut croire que ce dernier a eu une belle influence, tendance métal, sur le groupe.

Quoi qu’il en soit, l’album se termine par ‘Won’t back down’ qui conclu magnifiquement ce bel enchainement de titres heavy à souhait. De quoi mettre l’eau à la bouche pour la suite et surtout les concerts à venir.

www.disturbed1.com

Related Posts