DAGOBA + INFECTED RAIN + RESOLVE – 08.03- La Maison Bleue – Strasbourg (67 )

Aller on va enfin pouvoir reprendre la route des salles de concerts et notre partenaire strasbourgeois nous a concocté une affiche pas piqué des mouches :

DAGOBA :

La scène metal française se porte trèèèès bien, merci. Depuis que ses frontières sont largement ouvertes vers l’extérieur et que le monde entier découvre ses artistes, on ne cesse de louer sa richesse, sa robustesse, son inventivité. Enfin.

Depuis 2003 et son premier album éponyme, Dagoba se hisse fièrement parmi les représentants chevronnés du metal hexagonal : du chemin au-delà de Marseille, les français ont franchi des étapes déterminantes à travers chacun de ses six albums studio, autant salués par la critique que par leurs fans. Des influences du power-metal US des années 90 (Pantera, Fear Factory, Machine Head), Dagoba a ouvertement embrassé cette école américaine en s’adjoignant les services de Logan Mader à Los Angeles pour finaliser ses deux précédents opus, sans pour autant s’enfermer dans un style : au contraire, le groupe nourrit son metal furieux et surpuissant de dynamiques plus ambitieuses encore.

Aussi massif mais amplement plus hétérogène que le précédent Tales Of The Black Dawn, Black Nova ne mise pas que sur ses accélérations, mais au contraire sur des passages beaucoup plus heavy, aux aérations bienvenues, et en alternance avec cette rythmique frénétique ou martiale de référence. Si Shawter, chanteur, guitariste, compositeur — et tête pensante de Dagoba depuis sa création il y a vingt ans — reste le producteur appliqué de son œuvre, à nouveau mise en boîte au sein d’Eagle Black, son propre studio marseillais, il est désormais assisté au mix et au mastering par un autre grand nom du son metal actuel : Jacob Hansen (Volbeat, Evergrey, Epica).

Aujourd’hui, à l’issue d’une tournée japonaise, Dagoba présente fièrement son septième LP, Black Nova. Tel un astre brillant autant d’une énergie surhumaine que d’une profonde noirceur, Black Nova démultiplie ses facettes : loin de s’éparpiller aux confins de son univers, le groupe offre un album saisissant de maturité, tout en associant son identité singulière avec la pluralité de ses influences.

L’actualité du groupe sur site / facebook

Dagoba

Infected Rain :

Une combinaison de cris féminins, de riffs durs et d’échantillons a créé le style individuel d’Infected Rain. Le groupe a été formé en 2008 et a fait sa première apparition sur scène le 3 août 2008, lors d’un concert dédié à Slayer. À la fin du même mois, Infected Rain enregistre son premier CD démo, composé de trois chansons : With Me, Parasite et No Idols. Au cours des 2 années suivantes, le groupe est apparu dans plusieurs concerts en Moldavie, en Roumanie et en Ukraine. Infected Rain a pris la 1ère place au Big Up ! Urban Fest en 2009 et a continué le flux de ses performances réussies au Forest Kap en 2010 et 2011. À l’été 2009, le groupe a sorti son EP, qui comprenait six chansons : Judgmental Trap, Panika, No More, Escape, Go Away et Homeless… Leur premier clip était pour la chanson Judgmental Trap et a été tourné en hiver de l’année suivante. Le 25 novembre 2011 est marqué par la sortie du premier album du groupe, intitulé Asylum. Après cela, le groupe part en tournée en Roumanie pour soutenir l’album. En janvier 2012, le groupe a sorti son deuxième clip pour la chanson At the Bottom of the Bottle et peu de temps après, il s’est produit au Metal Special Fest en tête d’affiche. En juin, le groupe a joué à l’OST fest 2012 à Bucarest sur la même scène avec Dimmu Borgir et Motley Crue.

Peu de temps après, ils ont sorti un nouveau clip pour la chanson Me Against You, en collaboration avec Moldova Extreme Moto Cross. Puis le 8 mars, un clip pour le single Stop Waiting est sorti. À l’automne 2013, le groupe a fait une tournée en Roumanie, en Russie, en Ukraine et en Bulgarie comme première grande tournée. Le 15 mai 2014, le groupe a sorti le deuxième album intitulé Embrace Eternity. Plus tard, en septembre et octobre a eu lieu leur grande tournée européenne au cours de laquelle ils ont visité 12 pays. Janvier 2015 a été marqué par la sortie de 2 clips supplémentaires pour l’album Embrace Eternity. Dans le même temps, le groupe n’a jamais cessé de concourir dans de nouveaux pays et d’être en tête d’affiche de grands festivals en Europe. 2016 a commencé avec la sortie de leur nouveau clip pour le single Serendipity qui a donné le début d’une nouvelle ère plus lourde pour Infected Rain. Sérendipité, Les clips de musique soul Mold et Orphan sont sortis en 2017 et font partie du troisième album intitulé 86 qui est sorti le 20 avril 2017. L’année suivante a été consacrée aux tournées et à la composition de nouvelles musiques. 2018 a été une année magnifique et intense pour IR. Une année d’exposition et de propositions de travail et de collaboration intéressantes. En fait, 2019 a commencé tout de suite avec de grandes annonces. Annonces de tournées à venir à travers le monde et de nouvelles musiques. Après avoir été indépendant pendant 10 ans, le groupe a signé un contrat d’enregistrement avec le label autrichien Napalm records le 13 février et l’a annoncé le jour de la Saint-Valentin avec la sortie en grand du nouveau clip de la chanson Passerby. Passerby est le premier single, puis suivi par The Earth Mantra, Lure et Storm, du prochain album intitulé Endorphine qui a vu le jour en octobre 2019.

Le groupe est composé de cinq membres : deux guitares, une voix féminine, une basse et une batterie, la combinaison des préférences musicales de tous les membres laisse toujours de la place pour le développement et la création d’un nouveau style.

Toute l’actualité du groupe sur site / facebook

Infected Rain
Related Posts