Coronavirus : retour des concerts sous une autre forme ?

Il faut le dire très honnêtement : cet été n’est pas à refaire. A la place de se retrouver entre groupes de potes à un des nombreux festivals européens, à boire des bières, galérer lors des orages avec les pavillons et tentes et créer des souvenirs exceptionnels qui seront à tout jamais gravé dans nos mémoires, on s’est tous retrouvés sans cet apport d’endorphines bien nécessaire qui radiait durant des mois.

Pourtant, on devra encore supporter cette nouvelle réalité durant quelques temps.

Lors de l’écriture de cet article, le Conseil Fédéral venait de décider que les grandes manifestations (plus de mille personnes) seront à nouveau autorisées dès octobre. Mais où le bât blesse : cela aura uniquement lieu à des conditions strictes et sous réserve d’autorisations.

Certes, les manifestations de plus de 1000 personnes peuvent à nouveau prendre place, ce qui en somme toute est déjà une très bonne chose. Pour qu’un grand évènement puisse avoir lieu, il faudra recevoir une autorisation de la part du canton, qui basera sa décision sur sa situation épidémiologique actuelle et sa capacité de traçage des contacts. Ce n’est pas tout : d’ici au 2 septembre, des critères d’autorisation uniformes devront être définis, car la distanciation sociale et les mesures d’hygiène ne seront pas assez restrictives. Les moshpits et autres activités sportives dans une salle de concert sont encore dans un futur plus ou moins lointain, mais on doute pouvoir goûter la transpiration de son voisin avant 2021…

Toutefois, l’activité peut reprendre dans nos résidences secondaires sombres, que ce soit Les Docks, Fri-Son, La Case à Chocs ou au PTR. Dans la sélection Daily Rock, on vous a compilé tous les évènements qui auront lieu de la mi-septembre à la mi-octobre dans les salles romandes ; notre soutien mutuel est crucial dans la situation actuelle qui se prolonge depuis mars.

Avec le renouveau des concerts après l’été plat que nous avons eu (c’est en tout cas mon ressenti profond), une certaine normalité retournera dans nos vies, en tant qu’habitués de faire des treks entre les différentes salles suisses. C’est clair que l’ambiance ne sera pas comparable, mais dites-vous que c’est pour le mieux. Si tout le monde joue le jeu, on se protège mutuellement et on évite que la situation empire, et on retrouvera nos concerts bien-aimés autant plus vite !

Profitez d’aller soutenir les groupes locaux, même si ce ne sont pas vos potes et que vous avez une obligation morale d’y aller ; c’est votre soutien qui pourra les faire avancer. Qui sait, vous y découvrirez peut-être votre nouveau groupe préféré ?

Sur ce, restez informés, suivez les directives, et prenez soin de vous.

Related Posts