ALTER BRIDGE – FESTIN DE ROIS !

De retour avec leur album le plus aboutit et le plus typé Alter Bridge, le groupe originaire d’Orlando nous présente « Pawns & Kings », un combat titanesque entre douceur, force et mystère. Entretien avec Mark Tremonti, guitariste et fondateur.

Pourquoi avoir intitulé cet album « Pawns & Kings » ?
Quand on écrit un album, une phrase ou un mot reste en mémoire, et cela nous sert de fil rouge. Cette chanson « Pawns And Kings » clôt l’album ; nous l’avons adorée car c’est une histoire de David et Goliath, de quelqu’un au pouvoir et de cette lutte entre cette personne et quelqu’un d’apparemment plus faible.

J’ai vraiment l’impression que cet album est beaucoup basé sur la guerre, la mort… Les évènements actuels vous ont inspiré ?
On a fait cet album avant la guerre en fait. Un morceau comme « This Is War » est beaucoup plus figuratif, nous ne parlons pas de la guerre qui fait rage en ce moment.

Vous avez enregistré avec Michael Baskette au studio Barbarosa.
C’est génial de travailler avec lui ! La preuve, c’est que c’est notre sixième opus au Studio Barbarosa – même moi et Myles avons enregistré nos projets chez lui – en tout j’ai fait 11 albums avec lui ! Il arrive à tirer le meilleur de toi-même à chaque occasion ; c’est vraiment confortable pour nous d’enregistrer avec quelqu’un qui nous connait si bien.

Et quel effet ça fait de bosser avec Alter Bridge depuis 2004 ?
C’est génial, un rêve au quotidien. Les débuts ont été très difficiles, nous avons vraiment dû nous faire une place sur la scène et se faire reconnaître. J’imagine que c’est vraiment notre troisième album qui nous a installé comme piliers du genre. J’ai tellement de souvenirs avec eux !

Certains vous décrivent comme rock et mystique !
Je dirais juste qu’on est hard-rock ! Je ne nous voit pas thrash ou metal. Scott Phillips (batterie) est très influencé par le rock, Brian Marshall (basse) par le classic rock, Myles a une voix unique…

Et toi tu aimes le thrash !
Oui ! Mes groupes préférés ? Je dirais Slayer dans le speed metal, j’adore Metallica, Megadeth, je dirais qu’ils sont mon top 3.

Il y a des groupes d’Orlando qui ne font pas du metal ?
(rires) Pour ne rien te cacher, beaucoup de groupes viennent de Tampa ! Obituary, Death, il y avait une grande scène à l’époque, mais j’étais un peu le seul à écouter ce genre de musique à l’université.

Je suis allé à Orlando et j’ai cherché un bar metal sans succès, tu peux en trouver ?
Ouais, il y a une scène, tu peux trouver si tu cherches bien. Mais il y a beaucoup de groupes locaux qui sont cool. Après, je tourne tellement que je ne pourrais pas te dire que je suis resté à jour !

Tu rentres de tournée non ?
Oui, j’ai fait une grande tournée en Europe avec mon projet solo, Tremonti. C’était super, et on n’a pas eu à annuler de concerts, ce qui est excellent. On repart sur la route avec Alter Bridge bientôt.

Qu’est-ce que ça fait de tourner en Europe pour un Américain ?
Beaucoup de mes amis me racontent des horreurs. Un groupe arrive en Europe, attend son bus, et on leur annonce qu’ils n’ont plus de bus disponibles… Le prix de l’essence a doublé, l’Euro est faible, le Dollar américain est plus fort, donc dès que tu signes un contrat avec une salle ou un promoteur européen, tu te retrouves à perdre beaucoup d’argent. C’est vraiment difficile tu sais. Et chaque pays a des régulations différentes avec COVID, tu te retrouves à perdre tellement d’argent dans des choses qui ne sont pas prévues, des petits détails qui s’accumulent au fil des jours et qui peuvent être terriblement nuisibles. Il y a beaucoup de groupes qui commencent à se faire connaître mais qui ne peuvent pas se permettre de tourner à cause de ça. Vivre de ta musique n’a jamais été aussi difficile, pour ne rien te cacher.

Quel est ton morceau préféré de cet album ?
Peut-être « Sin After Sin », ou justement « Pawns & Kings ». Ce dernier est très intense, il y a beaucoup de choses qui se passent, c’est un morceau très dense, avec beaucoup de mouvements. Je me réjouis de le jouer en live ! Quant à « Sin After Sin », c’est probablement le morceau sur lequel j’ai le plus bossé. Je voulais écrire quelque chose de lent, mystérieux, je trouve que j’ai assez bien réussi, et elle passera super bien en live !

Vous allez venir jouer en Suisse ?
Je crois oui ! Vous vivez dans la plus belle partie du monde ! Enfin, peut-être entre la Suisse et l’Alaska ! On est toujours super bien traités en Suisse, donc on se réjouit de venir voir nos fans helvétiques !


www.alterbridge.com

Related Posts