En voilà une bonne idée ! Sortir pour la première fois en vinyle l’album éponyme de Zatokrev. D’autant plus que celui-ci marque les débuts du groupe bâlois dans le lointain 2004. Il est inutile de vous dire que cet album n’était plus disponible depuis belle lurette. Lorsque l’on découvre les débuts d’un groupe, on est toujours surpris par cette jeunesse et par les différents hommages rendus aux artistes qui les ont influencés. On reconnaît des riffs, des plans, des ambiances… Avec Zatokrev, nous avons affaire à une sorte de pionniers du genre. Un peu à l’image de Coroner, qui avec le death technique avait vingt ans d’avance. Ici c’est pareil. En 2002, lorsque le groupe s’est formé, ce mélange de gros rock, de parties metal, de lenteur lourde, de sludge, de post rock de post hardcore et j’en passe n’existait pas ou pratiquement pas. Pour savoir qui a inventé ce mélange quasi parfait et qui a joué quoi en premier, il faut vous adresser à un spécialiste de l’underground mondial qui a vécu ces moments. Mais il est sûr et certain que le nom de Zatokrev sera l’un des premiers, si ce n’est le premier à être nommé. Il est de ce fait presque normal que l’on retrouve ici cette maturité dans les compositions, ce génie pour alterner et proposer des passages qui tapent dans le mille au premier coup. Déjà à l’époque, le groupe avait réussi à imposer cette patte presque hypnotique sur leur musique. Ils ont su créer une musique qui ne laisse personne de marbre et qui ne lasse pas même après quinze ans. Très innovant, très troublant et jamais ennuyant, les quatre titres (pour quarante minutes environ) de cet album sauront vous conquérir immédiatement. À vous procurer d’urgence !

Auteur: Domenico Troilo

www.zatokrev.com/

Note : 5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.