© TM

 

C’est dans le grand shop morgien Boullard Musique que le désormais guitariste de Megadeth faisait son show. Devant un parterre très fourni, le Brésilien virtuose a alterné discussions technico-rigolotes et morceaux instrumentaux démontrant tout son savoir-faire en matière de six-cordes. Les doigts de Kiko se baladent sur son manche tel une gazelle émoustillée. Avec une belle aisance, il a montré ses talents entre deux questions. Devant un public attentif, il a répondu à des questions de techniques basiques ou plus spécifiques, essayant d’expliquer en mots ce qui n’est pas toujours explicable. Morceaux heavy, ethniques, ballades ou bossa nova, il démontre une technique classieuse. Rappelant l’importance de toujours réviser ses gammes, mêmes les plus simples, il a insisté sur le fait de tenir un planning pour structurer son apprentissage. Des heures et des heures de travail quotidien ! Il faut souffrir pour être un guitariste pro ! Abordant également la question de la créativité, il a précisé qu’il était bon de se laisser aller à jouer toutes sortes de choses, mêmes simples et d’essayer d’en tirer des variations diverses sans se limiter ou s’autocensurer. Durant plus de 2 heures, Kiko Loureiro a séduit son monde et peut-être fait rêver quelques-uns à des carrières musicales.

www.boullard.ch

kikoloureiro.net/site