itw_Windstock_Festival

Les festivals fleurissent comme les jonquilles sous ce temps clément. Afin de célébrer le cinquième anniversaire du Windstock Festival de Martigny, nous avons rencontré Guillaume Darbellay, responsable communication de ce petit fest’ qui compte bien jouer des coudes pour rayonner.


 

Comment a commencé le concept du Windstock Festival? Il n’y a pas déjà trop de festoches en Valais?

À la base, on était quelques potes à vouloir créer chacun un festival et comme on venait de milieux différents (skate, musique, danse, art,… ) mais qu’on était tout le temps ensemble, on s’est réunis pour créer un évènement qui nous ressemblait. On a essayé de garder en vue ce côté multiculturel à travers les éditions. C’est justement cette particularité qui nous distingue des autres et nous donne une place particulière au sein des nombreux festivals valaisans

Pourquoi avoir choisi Martigny comme haut-lieu du Windstock?

Nous venons tous de la région et avons eu la chance d’être accueilli et soutenu par le Centre de Loisirs et Culture de Martigny. Ils nous ont aidé à démarrer et nous ont permis d’être complètement autonomes par la suite.

En plus de concerts de groupes locaux et internationaux, vous programmez également des activités familiales et contest de skate : pourquoi?

Pour diversifier le festival et montrer à notre public les différentes possibilités d’arts et activités de notre région.

Vous avez annoncé les british de The Family Rain en tête d’affiche 2015 : un groupe difficile à obtenir? Comment les avez-vous découverts?

Nous les avons découverts sur les ondes et les avons vus en concert. On les a tout de suite trouvés géniaux et on a tenté le coup. Ils nous ont répondu directement qu’ils étaient motivés et ça s’est fait comme ça. On est très contents de les accueillir car ils sont vraiment cools ! On a hâte que nos festivaliers qui ne les connaissent pas encore les découvrent et aient rapidement leurs chansons en tête.

De manière générale, les gros bookeurs vous font-ils confiance, malgré votre ‘jeune’ âge?

Nous n’avons eu que de bons contacts avec nos partenaires. Je ne pense pas que notre âge joue un quelconque rôle dans notre travail. Nous sommes motivés et enthousiastes et je pense que c’est ça qui compte principalement !

itw_windstock_festival02

The Family Rain

www.windstockfestival.ch

WINDSTOCK FESTIVAL : le 9 mai au centre de culture du Martigny

The Family Rain, Dolorean, Blackfeet Revolution, The Last Moan + plein d’activités dès 14h!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.