Waxahatchee, c’est un peu comme une fée qui poserait ses doigts sur une six-cordes retrouvée au garage, sans prendre la peine de l’accorder. C’est une cabane dans les bois dont une douce fumée émane de la cheminée. Waxahatchee, on ne sait jamais si ça parle d’espoir ou de désespoir, mais ça parle à nos petits coeurs enflammés. L’Américaine a sorti ‘Out In The Storm’ en plein été, preuve qu’elle se fiche bien des prévisions météo. Un album plus fuzz que jamais, qui détonne avec ses efforts précédents. Entourée de maîtres du rock (notamment John Agnello, qui a travaillé avec Sonic Youth et Dinosaur Jr), on part vers une facette plus sale et sombre d’une artiste accomplie qui roule sa bosse depuis des dizaines d’années et n’a même pas atteint la trentaine. La jeune femme sait ce qu’elle se veut et joue avec des sons pop et acoustique menés d’une main de maître. Le groupe tournera avec Alisson Clutchfield, qui n’est personne d’autre que la grande soeur de Waxahatchee – une affaire de famille, on vous le dit ! Le Bad Bonn est donc la maison d’accueil parfaite, telle une hutte recluse du monde dont sortira de douces volutes musicales en un froid mois de septembre.

www.badbonn.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.