VUUR, c’est l’un des milles projets de la prolifique Anneke Van Giersbergen. Celle-ci nous explique sa nouvelle aventure prog et son talent pour s’entourer de musiciens hors-normes.

Ce nouvel album, ‘In This Moment We Are Free – Cities’, met clairement en avant le côté heavy/prog de ta musique. As-tu composé ces nouvelles chansons avec cette intention ou, au contraire, est-ce que c’est seulement une fois les chansons écrites que tu as réalisé que c’était un album heavy/prog ?
Pendant longtemps j’ai eu envie de faire un album solo prog/metal, mais sans jamais trouver le bon moment. En travaillant avec Arjen Lucassen pour The Gentle Storm, je me suis sentie suffisamment inspirée pour me lancer dans un tel projet. Avec Arjen, nous avions monté un groupe pour la tournée The Gentle Storm avec des gars qui se sont avérés super bons. Alors quand cette aventure est arrivée à son terme, je savais que je devais demander à ces musiciens s’ils avaient envie de prolonger l’aventure avec moi sur VUUR.

Mais pas Marcela Bovio (qui était également dans The Gentle Storm) ?
En effet, il était prévu qu’elle nous rejoigne également, mais elle a eu des doutes sur son rôle dans VUUR, dont elle n’allait pas être la chanteuse principale, ni non plus une choriste. Elle avait l’habitude d’être la chanteuse principale dans son précédent groupe. Alors, on a convenu que c’était peut-être mieux de renoncer plutôt que d’avoir des tensions après quelques mois en pleine tournée. Elle travaille actuellement sur son deuxième album solo, qui va être magnifique et nous collaborons toujours ensemble de temps à autre comme par exemple pour les concerts d’Ayreon Universe.

Je trouve que le son de ton nouvel album est spectaculaire, en particulier les parties vocales qui n’ont jamais sonné aussi puissamment que sur ce disque.
On a enregistré au Sandlane Studios à Rijen en Hollande. Joost van den Broek et moi avons écrit ensemble les chansons, avec l’aide précieuse de nos guitaristes Ferry et Jord, ainsi que celle de Mark Holcomb  (Periphery), Esa Holopainen (Amorphis) et Daniel Cardoso (Anathema). Joost a également produit et mixé l’album. Je souhaitais un disque sur lequel les guitares seraient mises en avant, pas d’orchestre ou de choses de ce genre. Un vrai album de pur rock/metal avec des sonorités prog, que l’on puisse bien entendre chaque instrument et qui privilégie les mélodies et l’énergie. Avec Joost, nous avons beaucoup parlé du son que nous souhaitions avoir et de la direction dans laquelle nous voulions nous diriger. Grâce à ses connaissances et à sa créativité, il est parvenu à atteindre notre objectif. Quand le groupe nous a rejoint et a appris les chansons, elles ont toutes pris un grand coup de pied dans le cul. Ces musiciens sont tellement bons et ils ont tous apporté leur propre style. Je suis vraiment heureuse d’être si bien entourée par ces musiciens talentueux.

Quels sont les plans pour VUUR après cette tournée hivernale en compagnie d’Epica ? Et de manière plus générale pour Anneke ?
On va tourner avec notre album durant pratiquement tout 2018 également. Je vais faire quelques shows acoustiques de temps à autre, mais cela restera du live, aucun album n’est prévu à ce stade. Là, on se concentre entièrement sur VUUR et on commencera l’écriture d’un second album dans un futur proche.

Tu as collaboré avec de nombreux artistes. Pas plus tard que ce mois tu as notamment rejoint Ayreon pour trois concerts. Doit-on s’attendre à d’autres collaborations dans le futur ?
Les concerts avec Ayreon étaient incroyables. Ce genre de concerts uniques sont géniaux et je dirais probablement toujours oui à Arjen et Devin, ainsi qu’à tous ceux avec qui je collabore régulièrement. Cela dit, il n’y a rien de prévu dans un futur proche et là je me consacre entièrement à VUUR.

Ces dernières années, tu as joué à de nombreuses reprises en Suisse, que ce soit à Pratteln, Fribourg, Martigny, Zurich ou encore Yverdon. Comment se fait-il qu’aucune de ces villes n’ait inspiré une chanson du nouvel album ?
[Rires] Evidemment que votre magnifique pays et vos villes m’inspirent ! J’adore visiter la Suisse et m’y produire. Là, en écrivant pour cet album, j’ai dû faire des choix parmi les nombreux endroits où je me suis rendue par le passé. Je vais probablement devoir écrire un ‘Cities part 2’. [AP]

www.fb.com/vuurband

Fiche CD :
Nom de l’album : ‘In This Moment We Are Free – Cities’
Label : InsideOut Music
Note : 2/5

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.