En juin 2016 sortait ‘Seal the Deal and Let’s Boogie’, sixième album de Volbeat et s’en suivit pour le groupe deux années intenses de lives aux quatre coins du monde. En 2019, le combo danois est de retour sur le devant de la scène avec un nouvel opus ‘Rewind, Replay, Rebound’ annoncé en avril dernier. La sortie a lieu le 2 août et moins de deux semaines plus tard, il se positionne au premier rang du Hit-parade suisse. Cette belle position n’est guère étonnante, car Volbeat s’est quelque peu éloigné de ses racines vikings où le metal dominait la majeure partie des pistes de ses précédents albums pour prendre une direction plus mielleuse, plus ‘cheesy’ comme diraient nos chers amis anglophones. Quid de cette réorientation ? Tout d’abord, pas d’affolement, on ne parle pas d’un virage à 180 degrés où Volbeat ferait de la pop à la mode Eurovision de la chanson. Non, on est plutôt dans une situation où le bon vieux heavy metal des Danois s’adoucit et où les riffs de guitare sont plus entêtant que puissants. Michael Poulsen donne donc de la voix de façon très gentillette sur ce nouvel opus, qui s’inscrit plutôt bien dans la continuité du précédent. Normal, car le groupe s’est à nouveau entouré de son producteur fétiche Jacob Hansen pour ‘Rewind, Replay, Rebound’. On apprécie le single ‘Pelvis on Fire’, où le rockabilly s’invite tel une furie, pour son gros clin d’oeil à leur titre ‘Sad Man’s Tongue’. En bref, un bon album qu’il faudra écouter plusieurs fois avant de l’apprécier à sa juste valeur, si vous êtes un fan de la première heure.

www.volbeat.dk
FICHE CD
‘Rewind, Replay, Rebound’
Universal Music
Note : 4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.