La maintenant traditionnelle soirée 80’s se tenait jeudi au Venoge Festival. Une vague fluo s’est abattue sur Penthalaz emmenant les festivalier.ère.s dans une nuit de folie.


Femmes à l’honneur

Ce soir, la Scène de la Licorne sera en majorité féminine. Les premières à transformer le festival en dancefloor géant, ce sont les Sister Sledge. Les trois femmes sont radieuses et on sent les ondes positives émaner de la scène. Qu’importe qu’il ne reste que deux membres de la formation originale, on chante tous le célèbre ‘We Are Family’ le sourire aux lèvres.

Si Sister Sledge paraissaient plus que sympathiques, Bananarama sont plus compliquées à cerner. Elles ont beau nous dire qu’elles sont heureuses d’être là, aucune émotion ne se dessine sur leurs visages. Le show est plat, et même des tubes comme ‘Cruel Summer’ n’arrivent pas à faire décoller l’avion.

Bananarama – Venoge Festival 2019 © Alessia Merulla

Jeune génération

Sur la scène dédiée aux artistes Suisses, ce sont de tout jeunes groupes que l’on découvre comparé au reste de l’affiche. Ici, pas de tubes démodés qui ont traversé les décennies tant bien que mal, mais des compositions originales d’un cru tout frais. Tant pour Mice And Minie et DC & The Marvels, c’est agréable de voir que l’esprit 80’s est toujours vivant, même si remis au goût du jour.

Ringard, mais tellement bon

La tente de la River Stage est blindée pour accueillir trois artistes qui ont marqué la pop francophone dans les années 80. Début de SoiréePatrick Juvet et les Gibson Brothers se sont succédés pour interpréter leurs titres phares. Le deuxième n’hésitera pas à faire monter des femmes sur scène pour le classique ‘Où sont les femmes’, pour le plus grand plaisir de ces dames. A chaque fois, on se dit qu’on en a marre d’entendre ces chansons mais on finit toujours par se faire avoir et s’amuser comme des fous.

Légendes vivantes

Il faut un moment pour emmagasiner l’info, mais c’est bel et bien vrai, The Jacksons sont là, dans un champ, à Penthalaz. Ce groupe mythique, qui a marqué l’histoire de la musique à tant de niveaux s’apprêtent à jouer dans un village de quelques milliers d’habitants. Et on peut dire qu’ils ont de beaux restes. L’énergie, la symbiose, les voix, tout est là pour un show exceptionnel. Les quatre frères semblent s’amuser comme des gamins malgré une mise en scène millimétrée. Pour ceux qui n’ont pas connu ces années-là, c’est un véritable cadeau, un honneur, de pouvoir voir ces légendes vivantes en live, et on n’en perdra pas une miette.

The Jacksons – Venoge Festival 2019 © Alessia Merulla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.